Jurassic-Park.fr | Le Forum

Bienvenue sur le forum Jurassic-Park.fr

Vous n'êtes pas identifié(e).

Sondage: Selon vous, Rick Deckard est-il un Réplicant ?
Oui

69% (9)
Non

30% (4)
Votants: 15

#81 19-11-2017 14:10:24

Freak
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-01-2017
Messages : 2 128

Re : Blade Runner (1982)

Je crois aussi que certains éditions de Souvenirs à vendre s'appellent Total Recall aussi alors que c'est que le titre du film.

Sinon, je viens d'apprendre que 2049 est en déficit malheureusement. Comme je suis un peu cynique, je vais dire que c'est un gage de qualité. Les gens préfèrent des explosions avec de l'humour.

Dernière modification par Freak (19-11-2017 14:12:08)

Hors ligne

#82 19-11-2017 15:02:24

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 15 415

Re : Blade Runner (1982)

Freak a écrit :

Sinon, je viens d'apprendre que 2049 est en déficit malheureusement. Comme je suis un peu cynique, je vais dire que c'est un gage de qualité. Les gens préfèrent des explosions avec de l'humour.

De nos jours, l'explosion au box office et le bénéfice réalisé ne sont pas forcément signe de qualité. wink

Sinon, ça ne te rappelle pas quelque chose ?

Le Blade Runner de 1982 était lui aussi en déficit, mais bel et bien un OVNI dans son époque... et a fini par acquérir ses titres de noblesse quelques années plus tard.

Qui sait ?
2049, deviendra peut-être culte d'ici 10 ans avec son statut d'OVNI.


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#83 19-11-2017 15:54:46

Freak
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-01-2017
Messages : 2 128

Re : Blade Runner (1982)

Ah oui c'est vrai que Blade Runner aussi.
Après je ne pense pas qu'il sera aussi culte, ça reste une suite, et ça bouleverse pas tant que ça l'esthétique de la SF. C'est juste que par comparaison, c'est infiniment supérieur à d'autres productions.

Je pensais quand même que grâce à Gosling, le film aurait bien marché. Surtout qu'il y a un petit côté Drive (que je kiffe) par moment.

Dernière modification par Freak (19-11-2017 16:05:05)

Hors ligne

#84 19-11-2017 21:46:29

Laaris
Ray Arnold
Inscription : 13-11-2010
Messages : 6 800

Re : Blade Runner (1982)

Freak a écrit :

Les gens préfèrent des explosions avec de l'humour.

J'ai entendu une critique intéressante expliquer que le contemplatif chez Villeneuve a la même fonction que les explosions chez Bay, les mindfucks chez Nolan ou l'humour chez Marvel : un écran de fumée grandiose qui surcharge l'esprit du spectateur pour qu'il ne voie pas qu'il n'y a rien d'intéressant derrière.

Selon eux le problème récurrent chez Villeneuve est qu'il met le paquet sur la mise en scène mais que celle-ci est purement visuelle et absolument pas fonctionnelle. Elle n'explique rien, ne fait jamais passer aucune info sur le contexte ou l'intrigue, ce qui fait que dans la plupart de ses scènes il enchaîne longue exposition visuelle travaillée puis tartine de dialogues explicatifs en simple champ/contre-champ.
Ça explique notamment pourquoi tous ses films sont très longs.

Pour BR2049 (que je n'ai pas vu) ils trouvent que ça n'a aucune subtilité, que c'est fait avec des gros sabots, que tout est formulé "pour les nuls" ce que le premier ne faisait que suggérer. Que le scénario contient tous les éléments pour faire une histoire romanesque dans l'univers de BR, ce qui en soit aurait pu être une bonne idée (à la manière d'Aliens qui changeait de registre en conservant le même univers) mais qu'ils ont préféré imiter le premier en parlant de nature humaine, de quête de soi ... sans se demander s'ils avaient quelque chose d'intéressant à en dire, ni réfléchir à comment ils allaient le dire.

Je vous laisse seuls juges de la pertinence de cette analyse mais du coup j'ai envie de le voir (et revoir les autres Villeneuve) pour me faire ma propre idée.

Dernière modification par Laaris (19-11-2017 23:18:44)


You either die a fan or wait for enough sequels to see yourself become the hater.

Hors ligne

#85 20-11-2017 13:35:26

Freak
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-01-2017
Messages : 2 128

Re : Blade Runner (1982)

Laaris a écrit :

J'ai entendu une critique intéressante expliquer que le contemplatif chez Villeneuve a la même fonction que les explosions chez Bay, les mindfucks chez Nolan ou l'humour chez Marvel : un écran de fumée grandiose qui surcharge l'esprit du spectateur pour qu'il ne voie pas qu'il n'y a rien d'intéressant derrière.

Pour moi tous ces éléments n'ont pas forcément une fonction d'écran de fumée, c'est soit la personnalité du réalisateur qui le veut, soit c'est un cahier des charges dans le cadre de Marvel.
Par contre, je ne vois pas ce que ça veut dire "intéressant" ?  A priori le cinéma, c'est tout le temps un écran de fumée par la mise en scène aussi ... Il faudrait un film vierge de tout écran de fumée, de tout élément de mise en scène récurrent pour qu'il soit honnête ? C'est impossible. Sinon on réduit tout au strict minimum et on fait un téléfilm.

Le problème vient d'une partie du public qui interprète mal ces éléments et confond par exemple manipulation narrative et intelligence comme avec Nolan ou surenchère visuelle avec plein de cuts comme le seul mode de divertissement possible mais en soi c'est pas mauvais ou un écran de fumée.


Mais sinon je suis d'accord sur le fait que la contemplation est un élément de cinéma comme un autre, une marque comme une autre qu'on peut comparer aux explosions. C'est intéressant et c'est important de le rappeler.
Mais ça veut pas dire que les explosions ou la contemplation, c'est pas bien.


Laaris a écrit :

Selon eux le problème récurrent chez Villeneuve est qu'il met le paquet sur la mise en scène mais que celle-ci est purement visuelle et absolument pas fonctionnelle.

C'est le principe de la contemplation. Ça assure une fonction uniquement visuelle, c'est pas pour autant non fonctionnel, le cinéma est un art visuel donc la fonction c'est bien de mettre en scène visuellement quelque chose, c'est juste que ça ne s'inscrit pas obligatoirement dans un cadre narratif précis.
La fonction principale du cinéma pour moi, ce n'est pas de raconter quelque chose mais de mettre en scène quelque chose de visuel qui sera après destiné ou non à raconter quelque chose ou de contextualiser une action et cela explicitement ou implicitement.

C'est plus un problème avec la contemplation qu'avec Villeneuve. D'ailleurs, même s'il y en a souvent de la contemplation par moments dans ses films, j'ai jamais trouvé que c'était l’élément majeur de ses films qui sont assez différents dans l'ensemble et ne se ressemblent pas tellement.

Laaris a écrit :

Je vous laisse seuls juges de la pertinence de cette analyse mais du coup j'ai envie de le voir (et revoir les autres Villeneuve) pour me faire ma propre idée.

Bah pour BR2049, oui il a repris un peu un cahier des charges au niveau de la contemplation et a fait même beaucoup plus, on pourrait dire qu'il en fait même un peu trop. Après j'aurais sûrement pas beaucoup aimé une histoire romanesque, et Aliens comme comparaison vu que je n'aime pas trop je n'adhère pas trop à la critique.

Une histoire trop romanesque empêche la contemplation, et un film contemplatif dilue forcément le scénario qui va devenir plus vague et lorgner sur de grandes questions plutôt que sur des enjeux narratifs classiques. C'est un choix mais on peut pas trop concilier les deux.

Si tu enlèves la contemplation et l'histoire diluée, il ne reste pas grand chose, c'est un univers très terre à terre et sombre pour faire un film de SF classique romanesque.

Il me semble quand même que le film a quand même réussi un équilibre entre respect de l'oeuvre original et nouveauté, rien que visuellement.

Dernière modification par Freak (20-11-2017 17:37:39)

Hors ligne

#86 20-11-2017 14:16:19

nathan0
Tricératops malade
Inscription : 17-07-2009
Messages : 777

Re : Blade Runner (1982)

Laaris a écrit :
Freak a écrit :

Les gens préfèrent des explosions avec de l'humour.

J'ai entendu une critique intéressante expliquer que le contemplatif chez Villeneuve a la même fonction que les explosions chez Bay, les mindfucks chez Nolan ou l'humour chez Marvel : un écran de fumée grandiose qui surcharge l'esprit du spectateur pour qu'il ne voie pas qu'il n'y a rien d'intéressant derrière.

Selon eux le problème récurrent chez Villeneuve est qu'il met le paquet sur la mise en scène mais que celle-ci est purement visuelle et absolument pas fonctionnelle. Elle n'explique rien, ne fait jamais passer aucune info sur le contexte ou l'intrigue, ce qui fait que dans la plupart de ses scènes il enchaîne longue exposition visuelle travaillée puis tartine de dialogues explicatifs en simple champ/contre-champ.
Ça explique notamment pourquoi tous ses films sont très longs.

Pour BR2049 (que je n'ai pas vu) ils trouvent que ça n'a aucune subtilité, que c'est fait avec des gros sabots, que tout est formulé "pour les nuls" ce que le premier ne faisait que suggérer. Que le scénario contient tous les éléments pour faire une histoire romanesque dans l'univers de BR, ce qui en soit aurait pu être une bonne idée (à la manière d'Aliens qui changeait de registre en conservant le même univers) mais qu'ils ont préféré imiter le premier en parlant de nature humaine, de quête de soi ... sans se demander s'ils avaient quelque chose d'intéressant à en dire, ni réfléchir à comment ils allaient le dire.

Je vous laisse seuls juges de la pertinence de cette analyse mais du coup j'ai envie de le voir (et revoir les autres Villeneuve) pour me faire ma propre idée.

Autant je suis d'accord par rapport à Bay, Nolan, et Marvel. Mais Villeneuve va beaucoup plus loin. Ce mec n'a pas du voir tous les films de Villeneuve, car Sicario et prisonners sont des films extrêmement puissants, très différent de BR 2049 ou Premier Contact, je vois toujours 2 lectures à chaque film de Villeneuve, que je ne vois jamais vraiment chez Nolan, o ça va jamais très loin. Villeneuve est pour moi un nouveau Fincher, et j'ai hâte de voir son adaptation de Dune.


"je ne blame pas les gens pour les erreurs qu ils commetent , mais qu ils en assument les conséquences"

Hors ligne

#87 20-11-2017 18:37:32

Anonyme_2
Invité

Re : Blade Runner (1982)

Laaris a écrit :
Freak a écrit :

Les gens préfèrent des explosions avec de l'humour.

J'ai entendu une critique intéressante expliquer que le contemplatif chez Villeneuve a la même fonction que les explosions chez Bay, les mindfucks chez Nolan ou l'humour chez Marvel : un écran de fumée grandiose qui surcharge l'esprit du spectateur pour qu'il ne voie pas qu'il n'y a rien d'intéressant derrière.

Selon eux le problème récurrent chez Villeneuve est qu'il met le paquet sur la mise en scène mais que celle-ci est purement visuelle et absolument pas fonctionnelle. Elle n'explique rien, ne fait jamais passer aucune info sur le contexte ou l'intrigue, ce qui fait que dans la plupart de ses scènes il enchaîne longue exposition visuelle travaillée puis tartine de dialogues explicatifs en simple champ/contre-champ.
Ça explique notamment pourquoi tous ses films sont très longs.

Pour BR2049 (que je n'ai pas vu) ils trouvent que ça n'a aucune subtilité, que c'est fait avec des gros sabots, que tout est formulé "pour les nuls" ce que le premier ne faisait que suggérer. Que le scénario contient tous les éléments pour faire une histoire romanesque dans l'univers de BR, ce qui en soit aurait pu être une bonne idée (à la manière d'Aliens qui changeait de registre en conservant le même univers) mais qu'ils ont préféré imiter le premier en parlant de nature humaine, de quête de soi ... sans se demander s'ils avaient quelque chose d'intéressant à en dire, ni réfléchir à comment ils allaient le dire.

Je vous laisse seuls juges de la pertinence de cette analyse mais du coup j'ai envie de le voir (et revoir les autres Villeneuve) pour me faire ma propre idée.

Je rejoins totalement cette critique pour avoir eu le même ressenti. De une, ça explique trop contrairement au premier BR, ce qui enlève beaucoup de côté mythique à fond et de poids. De deux, les images juste pour faire beau alourdissent à mort le film en effet, là où Ridley Scott savait parfaitement lier beauté des images et dialogues. De trois... Le premier BR est un chef d'œuvre tout façon ^^

#88 20-11-2017 23:19:22

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 15 415

Re : Blade Runner (1982)

Je pense que Freak et nathan0 ont dit pas mal de choses mais je vais rebondir là dessus :

Laaris a écrit :

Pour BR2049 (que je n'ai pas vu) ils trouvent que ça n'a aucune subtilité, que c'est fait avec des gros sabots, que tout est formulé "pour les nuls" ce que le premier ne faisait que suggérer. Que le scénario contient tous les éléments pour faire une histoire romanesque dans l'univers de BR, ce qui en soit aurait pu être une bonne idée (à la manière d'Aliens qui changeait de registre en conservant le même univers) mais qu'ils ont préféré imiter le premier en parlant de nature humaine, de quête de soi ... sans se demander s'ils avaient quelque chose d'intéressant à en dire, ni réfléchir à comment ils allaient le dire.

Imitation je trouve ça grandement exagéré comme terme.

Certes on retrouve de nombreux points communs aux deux films.
Mais ce BR n'est pas une redite du premier, au contraire, il s'affirme comme une vrai suite qui reprend les thématiques de bases du premier dans un contexte différent.
Je n'ai pas vu personnellement la reprise des thématiques comme une imitation, mais plutôt comme une prolongation de ce qu'on a pu voir dans le premier film. Et une prolongation dans le sens positif, car contre toute mon attente et à mon grand étonnement, le film a pu me toucher sentimentalement au point de me faire verser une larme.

Peut-être que l'idée de quête de soi m'a touché personnelement car moi aussi je vis une sorte de période charnière/remise en cause actuellement (la crise de la trentaine ça va être terrible quand ça arrivera), ce qui a peut-être influencé mon jugement.

Mais passons cet épisode sentimentaliste, je n'ai ressentit aucune remise en cause de ce qui avait mis en avant dans BR, ni une once d'hypocrisie. J'ai même revu le premier film avec un nouveau regard après coup.


Pour rebondir sur le contemplatif, bah d'une part, c'est en droite lignée avec le premier (avec parfois un peu trop de longueur je l'accorde). Donc aucun mal à ça, c'est dans la pure continuité.

D’autre part, le gros plus par rapport au premier film, c'est que le visuel cherche à innover malgré tout en nous montrant d'autres facettes de Los Angeles. De mémoire, aucun décor de BR n'est revu dans le film : on ne voit pas les pyramides de Tyrell, ni les cheminées flambantes et le bâtiment de la police n'est pas le même.
Mais l'innovation majeur de ce BR c'est de nous montrer l'extérieur de Los Angeles. On a la chance de voir la campagne en 2049 ainsi que

Spoiler: Cliquer pour lire

San Diego devenu une décharge publique et Las Vegas une ville abandonnée anciennement radio active.

C'est là qu'est le gros avantage de ces nouveautés visuelles car le film tend à faire travailler notre imagination.
Quand on a vu autre chose que Los Angeles dans cet univers, on est en droit de se demander comment est le reste du monde ! Comment l'histoire uchronique de cet univers a fait que ces villes en sont arrivées là ?

Donc contrat rempli à ce niveau car univers très bien enrichi, et de quoi faire vibrer son
imagination !

Dernière modification par Monsieur ADN (20-11-2017 23:19:33)


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#89 20-11-2017 23:38:15

Laaris
Ray Arnold
Inscription : 13-11-2010
Messages : 6 800

Re : Blade Runner (1982)

Freak a écrit :

Par contre, je ne vois pas ce que ça veut dire "intéressant" ?  A priori le cinéma, c'est tout le temps un écran de fumée par la mise en scène aussi ... Il faudrait un film vierge de tout écran de fumée, de tout élément de mise en scène récurrent pour qu'il soit honnête ?

Non, il faut un film qui, même derrière une façade pouvant faire appel à des émotions "primaires", tient la route face à une analyse plus objective une fois que l'effet waouh est passé.
Sinon c'est ce qu'on appelle "un film de petit malin".


You either die a fan or wait for enough sequels to see yourself become the hater.

Hors ligne

#90 21-11-2017 18:44:36

Freak
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-01-2017
Messages : 2 128

Re : Blade Runner (1982)

Je vois ce que tu veux dire mais c'est dans le cadre où on réduit le film uniquement à ces éléments et qu'on y voit que ça. Il y a très peu de films qui font ça sauf peut-être quand on n'est plus du tout dans une démarche artistique comme pour Marvel. Pour moi le problème vient d'une partie du public, les gens qui laissent impressionner par des effets de manches et qui n'ont pas de recul. Et tout simplement parce que beaucoup de gens conçoivent le cinéma (et la plupart des arts) juste comme un simple divertissement.

Par exemple, en soi les twists de Nolan, c'est pas forcément pour cacher quelque chose à mon avis, c'est juste sa démarche narrative (après ça fait vendre aussi je sais). Le problème c'est les gens qui regardent ses films uniquement pour ça et qui croient qu'un twist est intelligent et qui se trouvent eux mêmes intelligents parce qu'ils comprennent. Il faut être un peu naïf pour le croire.
De même que les gens qui se laissent avoir par les explosions de Bay j'ai jamais trop compris, j'ai encore assez de foi en l'Humanité pour croire qu'il est impossible que quelqu'un trouve ses films génial juste parce que ça explose tout.
on peut analyser objectivement des explosions, j'avais déjà vu une vidéo sur la poétique des destruction dans les films d'action.

C'est moi le naïf de l'histoire au final peut-être.

Dernière modification par Freak (21-11-2017 18:45:59)

Hors ligne

#91 21-11-2017 19:10:41

Laaris
Ray Arnold
Inscription : 13-11-2010
Messages : 6 800

Re : Blade Runner (1982)

Freak a écrit :

Par exemple, en soi les twists de Nolan, c'est pas forcément pour cacher quelque chose à mon avis,

Je n'ai pas dit que c'est fait sciemment pour tromper.

Le problème vient davantage du public qui a un rapport aux films qui est quasi-exclusivement dans l'émotion et le ressenti immédiat, et se fiche de ce qu'il y a derrière et de la qualité intrinsèque des films. En ce sens il n'y a pas tromperie : au contraire on donne au spectateur ce qu'il apprécie.

Dans le même registre, c'est pour les mêmes raisons qu'on fait si grand cas des spoilers par exemple. Pourquoi attacher autant d'importance à la surprise de la découverte ? Les films seraient-ils moins appréciables quand on les connait déjà ?
Si c'est le cas on en revient à se poser la question de la qualité réelle de ces films derrière leur écran de fumée émotionnelle, quelle que soit la nature de l'émotion suscitée.

Dernière modification par Laaris (22-11-2017 13:33:11)


You either die a fan or wait for enough sequels to see yourself become the hater.

Hors ligne

#92 22-11-2017 10:57:52

Freak
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-01-2017
Messages : 2 128

Re : Blade Runner (1982)

Ah bah là je suis absolument d'accord. Je ne comprends pas aussi pourquoi le spoiler est vécu aussi violemment par les gens comme si tout reposait là-dessus. Je connaissais la fin de nombreux films que j'ai vu, et ça n'a rien changé à mon visionnage.

Dernière modification par Freak (22-11-2017 10:58:23)

Hors ligne

#93 23-11-2017 19:48:51

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 15 415

Re : Blade Runner (1982)

Freak a écrit :

Ah bah là je suis absolument d'accord. Je ne comprends pas aussi pourquoi le spoiler est vécu aussi violemment par les gens comme si tout reposait là-dessus. Je connaissais la fin de nombreux films que j'ai vu, et ça n'a rien changé à mon visionnage.

Perso la quasi totalité des films que j'ai découverts avec le moins de spoilers possibles sont ceux que j'ai le plus apprécié.

Et je déteste plus que tout connaitre la fin d'un film à l'avance enfin dans la plupart des cas.

Autant j'ai toujours su que King Kong mourrait abattu par des avions du haut de l'Empire State Buiding sans que ça me tracasse vraiment, autant j'ai pas pu supporter connaitre la fin de Thelma et Louise, que ma mère m'a raconté sans le faire exprès avant que le découvre...

Ce n'est pas que je n'ai pas aimé le film, mais si j'avais eu la surprise de la fin, mon ressentiment aurait été nettement différent. Ce qui ont vu Thelma et Louise, comprendront surement (je ne spoilerai pas pour ceux qui ne l'ont pas vu).

Dernière modification par Monsieur ADN (23-11-2017 19:49:30)


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#94 10-12-2017 16:56:12

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 15 415

Re : Blade Runner (1982)

Ce qu'en a pensé Nexus VI :

Et je ne sais plus si celle là avait été déjà postée mais bon :
https://www.youtube.com/watch?v=nDUE_MilUm0&t


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#95 14-12-2017 17:23:09

Freak
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-01-2017
Messages : 2 128

Re : Blade Runner (1982)

C'est quoi la meilleure version de la BO, Monsieur ADN ?
Ça existe Tears in the rain, isolé du film sur la BO officielle sorti récemment ?

Dernière modification par Freak (14-12-2017 17:24:31)

Hors ligne

#96 14-12-2017 19:32:50

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 15 415

Re : Blade Runner (1982)

Si tu recherche une version complète de chez complète avec toute les musiques du film sans exception, la EMS Recombination que j'ai cité dans un précédent post, c'est le meilleur choix.

Elle mêle des pistes de la BO que tu peux trouver sur le commerce avec des pistes retravaillées depuis la bande sonore.
Mais honnêtement, le boulot de récup a été fait avec le meilleur matos possible et le résultat est très convaincant.

Après la BO que tu trouves dans le commerce est très bien, mais il manque des choses.
Je dirait que les deux sont complémentaires.

Il y a eu aussi un coffret spécial sorti pour le 25 ème anniversaire, qui comprend plein de pistes supplémentaires dont le thème de la mort de Tyrell, mais la plupart sont juste des musiques inspirées de l'ambiance de la BO, pas des musiques composées pour le film.

Concernant Tears in the Rain, oui, elle figure dans la EMS Recombination sans le monologue de Roy Batti. big_smile

Au pire la BO de BR 2049 la contient aussi sans voix par dessus, mais elle est légèrement différente.

Et toujours à propos de Tears in The Rain, hasard ou coïncidence je ne sais pas mais pour l'anecdote, Vangelis jouait dans un groupe intitulé les Aphrodite's childs et l'une de leur chansons les plus populaires s'appelle... Rain and Tears !!! big_smile big_smile big_smile

EDIT :
Je viens d'en trouver une par hasard :
https://www.youtube.com/watch?v=9a1o3OHGTcM

Dernière modification par Monsieur ADN (14-12-2017 19:33:15)


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#97 14-12-2017 20:10:53

Freak
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-01-2017
Messages : 2 128

Re : Blade Runner (1982)

Merci beaucoup pour ta réponse complète. Je pense me tourner vers l'EMS Recombination pour commencer.

A Lyon, il avait un petit truc dans une petite rue sombre pour la fête des lumières avec des jeux de lumières sur Blade Runner, on voyait des images inspirées des plans du films, avec le monologue de Batti et la musique, j'en avais les larmes aux yeux. Ce genre d'ambiance quoi la nuit ... une espèce de mélancolie, de nostalgie et de grand calme ... Vangelis tu es un génie. Ça me donne envie d'aller au Japon à Tokyo avec la BO.

La version de Blade Runner 2049 est cool mais je trouve le mixage moins bien. C'est un peu trop propre. Il y a une couche sonore qui a disparu.

Et sympa l'anecdote, c'est sa version du canon de pachelbel, un des morceaux classique favoris, Vangelis a très bon goût normal quoi.

Son monologue me fait penser au Bateau ivre de Rimbaud que j'ai relu récemment, il aurait pu faire le vaisseau ivre, version futuriste de Rimbaud. Je demande une version longue big_smile

Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes
Et les ressacs et les courants : je sais le soir,
L'Aube exaltée ainsi qu'un peuple de colombes,
Et j'ai vu quelquefois ce que l'homme a cru voir !

J'ai vu le soleil bas, taché d'horreurs mystiques,
Illuminant de longs figements violets,
Pareils à des acteurs de drames très antiques
Les flots roulant au loin leurs frissons de volets !

Dernière modification par Freak (14-12-2017 20:12:32)

Hors ligne

#98 14-12-2017 21:32:33

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 15 415

Re : Blade Runner (1982)

Je suis originaire de la ville natale de Rimbaud pour info.
Et sachant que ce poète a la cote jusque de l'autre coté de l’Atlantique, oui, peut-être que les inspirations viennent de là.

Après la EMS Recombination c'est vraiment pour avoir tout de tout.
La BO du commerce bien qu'incomplète a vraiment son charme, ne passe pas à coté.


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#99 17-12-2017 07:21:36

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 15 415

Re : Blade Runner (1982)

Freak, venant de réécouter la EMS Recombination, je te confirme mon conseil d'acquérir en parralèle la BO du commerce.
La BO n'est pas complète, mais tu peux être assuré qu'il s'agit de pistes de son enregistrées dans un studios, avec la qualité sonore qui va avec.

La EMS Recombination est là pour combler le fanboy frustré qui n'a pas pu tout trouvé dans le commerce faute d'édtion complète officielle.

D'ailleurs l'édition de la BO de Blade Runner a subit un parcours presque aussi chaotique que la prod du même film.


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#100 17-12-2017 12:46:54

Freak
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-01-2017
Messages : 2 128

Re : Blade Runner (1982)

D'accord merci pour les infos.
Ouais, il y a pas mal de BO synthé de la même époque qui sont compliquées à trouver complètes comme celles de Tangerine Dream aussi, elles étaient mal considérées, parfois elles gagnaient des Razzie Awards et aujourd'hui c'est considéré comme de l'or.

Hors ligne

Pied de page des forums