Jurassic-Park.fr | Le Forum

Bienvenue sur le forum Jurassic-Park.fr

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1941 08-01-2022 01:27:22

Imperator
Dilophosaure
Inscription : 02-12-2014
Messages : 280

Re : Critique des films que vous venez de voir

On voit que Netflix continue à faire feu de tout bois pour ce qui est de surfer sur les sensibilités contemporaines, le sous-texte est d'ailleurs assez convenu, mais au-delà de ça je reste un peu déçu de la mise en application de ce film.
Je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus fin qu'un Idiocracy ou un Iron Sky, et au final ça l'est à peine.
Aussi, je trouve que le message censément universel du film se trouve en partie plombé par l'über nombrilisme amerloc habituel.
J'avoue ne l'avoir regardé que suite au buzz médiatique qu'il a généré, y compris dans certains milieux scientifiques, du coup j'imaginais un truc un peu moins grossier qu'une énième transcription de "Les USA sont le seul pays à être passé de la barbarie à la décadence sans avoir jamais connu la civilisation"...
Mais je vois qu'en fait tout le battage repose sur l'espoir d'un effet d'électrochoc salutaire.

Dernière modification par Imperator (08-01-2022 01:33:52)


"Chaos consume us !"

Hors ligne

#1942 16-01-2022 16:16:21

Spyrex
Spinosaurus furax
Lieu : Au large du Costa Rica
Inscription : 30-12-2013
Messages : 8 364

Re : Critique des films que vous venez de voir

Bon bah j'ai beaucoup aimé, moi. Je ne trouve pas que le film traite tout le monde de responsable, simplement qu'il suffit qu'une poignée de connards puissants ait décidé de ne rien faire, ou de n'agir que quand ça les arrange, pour que les 95% des gens restants soient au final ceux qui trinquent. Ils ne sont pas directement responsables, simplement ils suivent ceux qui les trompent et en qui ils ont le plus confiance parce qu'ils ne peuvent pas faire grand-chose d'autre. Même la pop-star neuneu incarnée par Ariana Grande, le film se fout d'elle au début mais en fin de compte elle finit par comprendre et fait ce qu'elle peut à la fin... C'est à dire pas grand-chose, un concert qui met les gens au courant, même si ça ne sert plus à rien.
Mais vu le sort de ceux qui ont échappé à la comète, entre la présidente qui se fait bouffer par un bestiau alien (ainsi que le milliardaire et les autres vieux riches, c'est sous-entendu) et son fils qu'elle a laissé sur Terre et qui va crever lentement tout seul, c'est pas tellement mieux.
Quand au nombrilisme américain, je pense que c'est voulu dans une certaine mesure. Le film est fait par et pour des américains, donc le reste du monde, autres nations et animaux, ne sont que des flashs de quelques secondes, le temps qu'on se rappelle qu'effectivement, ils existent. D'ailleurs, c'est bien parce que les États-Unis ont refusé de coopérer avec les autres puissances qu'ils sont à la fin les seuls à lancer des missiles, inefficaces car pas assez nombreux.

C'est simple et pas très recherché, mais au moins c'est efficace et accessible à tout le monde. Alors oui Netflix fait ça pour le fric, mais c'est un reproche qu'on peut faire à toutes les grandes entreprises de divertissement, ça ne veut pas dire qu'ils ne font que de la merde (même s'ils en font aussi, c'est clair).


zndi.jpg

Hors ligne

#1943 23-02-2022 19:10:50

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 17 854

Re : Critique des films que vous venez de voir

Alors j'ai vu récemment "Don't Look Up" et je doit dire que moi aussi j'ai bien aimé et parfois bien rit. Pout rebondir sur vos diverses critiques j'ai personnellement considéré que le film se moquait de tout le monde, pas uniquement d'un camp ou d'un autre.


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Michael Crichton

Hors ligne

#1944 11-06-2022 17:30:56

Taylor BC
Mosasaurus badass
Inscription : 08-07-2014
Messages : 4 450

Re : Critique des films que vous venez de voir

"Top Gun Maverick". Il montre à Trevorrow comment on fait du fan-service intelligent voir même comment on fait un bon film tout court. Ça faisait longtemps que j'avais pas ressenti autant d'émotions (différentes) devant un écran. J'ai passé un super moment scotché à mon fauteuil.

dec-18-2019-15-57-52-1576702683.gif?crop=1.00xw:1.00xh;0,0&resize=1200:*

Dernière modification par Taylor BC (11-06-2022 17:46:42)

Hors ligne

#1945 22-06-2022 21:01:42

Laaris
Ray Arnold
Inscription : 13-11-2010
Messages : 7 413

Re : Critique des films que vous venez de voir

Je n'ai jamais vu le Top Gun original mais pour une raison qui m'échappe encore celui-là m'a foutu un bourdon pas possible.

La nostalgie c'est un thème, un effet qui se travaille, c'est pas juste copier/coller des scènes d'un film d'il y a 30 ans.


You either die as a fan or wait for enough sequels to see yourself become the hater.

Hors ligne

#1946 24-06-2022 06:51:58

TotoJP
Robert Muldoon
Lieu : Aisne
Inscription : 18-04-2009
Messages : 3 004
Site Web

Re : Critique des films que vous venez de voir

Comment tu sais que c'est du copier-coller alors ? Je n'ai jamais vu non plus l'original.


"Ce que John Hammond et InGen ont fait à Jurassic Park, c'est créé des monstres de parcs d'attractions génétiquement modifiés, rien de plus et rien de moins."

Hors ligne

#1947 24-06-2022 11:23:04

Spyrex
Spinosaurus furax
Lieu : Au large du Costa Rica
Inscription : 30-12-2013
Messages : 8 364

Re : Critique des films que vous venez de voir

Je crois qu'il voulait dire qu'au contraire l'effet nostalgie était réussi.


zndi.jpg

Hors ligne

#1948 25-06-2022 00:34:20

Laaris
Ray Arnold
Inscription : 13-11-2010
Messages : 7 413

Re : Critique des films que vous venez de voir

Oui, désolé si c'était pas clair. ^^

En gros Top Gun réussit là où Dominion échoue.


You either die as a fan or wait for enough sequels to see yourself become the hater.

Hors ligne

#1949 25-06-2022 11:23:08

vivicjp
Gallimimus
Lieu : Isla Nublar
Inscription : 09-10-2014
Messages : 654
Site Web

Re : Critique des films que vous venez de voir

N'ayant pas vu l'original, j'ai quand même bien aimé ce film, même si je trouve le scénar assez basique, le sons des chasseurs et le rythme des plans dans et à l'extérieur des cockpits scotchent au siège, franchement film très sympathique.


"Vous avez créé des raptors ?" Alan Grant  grant

Hors ligne

#1950 14-06-2023 18:01:45

The Geeky Zoologist
"La Grande"
Inscription : 02-06-2016
Messages : 1 528

Re : Critique des films que vous venez de voir

La Dernière Légion (revisionnage)

Je m'attendais à pire. Peut-être un nanar pour certains mais un nanar que je qualifierais d'innocent, comparable à un enfant te donnant un mauvais dessin mais que tu es incapable d'engueuler. Les gros défauts du film (écriture répétitive et manquant de subtilité, scènes involontairement drôles tel que celle où Merlin fait de signes bizarres tandis que des catapultes tirent derrière lui, Goths répondant parfaitement au cliché du Barbare hollywoodien avec apparences crasseuses et casques à cornes, Batailles brouillonnes, Vortigern en carton, divers anachronismes tel que le Château de Vortigern ayant plusieurs siècles d'avance sur l'époque du film, qualité des costumes variables d'une faction à l'autre...), sont compensés par quelques décors naturels sympas (ça change des bouillies numériques qu'on se tape aujourd'hui), micro-scènes sympatoches entre les personnages (la relation de fraternité entre le perso de Nonso Anozie et son jeune camarade renvoient au bac à sable n'importe quelle relation d'amitié vue dans une série de Fantasy moderne pour prépubères alors que pourtant ça ne totalise que quelques minutes à tout casser et que c'est loin d'inventer la machine à cintrer les bananes, pour dire à quel point on est tombé bien bas...) et surtout le casting: Non seulement Colin Firth, Ben Kingsley (qui aurait pu faire un bon Merlin avec une meilleure écriture) et Aishwarya Rai (probablement un des personnages les plus mémorables du lot, et quand on est un homme simple, on n'est pas laissé indifférent par elle) mais aussi John Hannah, Kevin McKidd (Vorenus dans Rome), Nonso Anozie, Peter Mullan, Owen Teale, Iain Glen, Alexander Siddig, James Cosmo... (beaucoup de futurs vétérans de GOT). Bref, c'est loin d'être les derniers des Romanos et sont des acteurs que j'aime retrouver.


10 000 (revisionnage)

Et bien malgré le charisme d'endive de Steven Strait (il n'en a pas gagné depuis, pas même dans The Expanse, où il n'est heureusement pas le seul acteur principal), les transitions trèèèès abruptes entre les différents environnements façon jeux-vidéo, les nuits américaines un peu dégueulasses, certaines répliques un tantinet ridicules ou manquant de subtilité, et le manque de développement de certains éléments (je pense aux Atlantes et au "Dieu"), on peut se laisser emporter par le souffle épique (quoiqu'on dise du bonhomme, Emmerich sait manier une caméra. On peut pas en dire autant de certains réalisateurs de blockbusters modernes), le charisme et les gueules de certains acteurs secondaires, les soupçons de développement d'univers (le fait que chaque tribu ait sa propre esthétique; l'espèce de Noir Parler des Atlantes...) et la musique du film tant qu'on le prend pour ce qu'il est: Un conte (narré par Omar Sharif, notre égyptien national) ou une histoire d'héroïc-fantasy (il en a d'ailleurs la structure classique), une espèce d'adaptation officieuse et grand public de Conan (ou de prequel déguisé de Stargate dirons-certains), une version live-action de ces dessins-animés des années 80 mélant préhistoire et fantasy, ou Primal de Tartakovsky avant l'heure (en beaucoup plus imparfait bien sûr), et non une suite spirituelle de La Guerre du Feu et surtout pas une œuvre prétendant avoir un fond de vraisemblance historique. Oui, le film a des anachronismes/prises de liberté grosses comme un Mammouth mais quand on connaît Emmerich, attendre un quelconque réalisme de sa part serait vain et la première bande-annonce avait clairement annoncé la couleur (de là, c'était soit on adhère au délire, soit on adhère pas).

Je suis conscient que le film est loin d'être parfait et peut comprendre qu'on puisse le détester mais je l'ai revu avec plaisir et l'aime quand même, ne serait-ce qu'en tant que plaisir coupable.


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

Hors ligne

#1951 16-06-2023 13:29:13

Spyrex
Spinosaurus furax
Lieu : Au large du Costa Rica
Inscription : 30-12-2013
Messages : 8 364

Re : Critique des films que vous venez de voir

J'ai trouvé 10 000 très sympa aussi.

Spoiler: Cliquer pour lire

Épargner le tigre à dents de sabre, j'ai trouvé ça bienvenu et inhabituel dans ce genre de film où d'ordinaire les animaux sont des boss à anéantir. Oui, c'est neuneu, mais ça colle au film.


zndi.jpg

Hors ligne

#1952 18-11-2023 13:45:18

The Geeky Zoologist
"La Grande"
Inscription : 02-06-2016
Messages : 1 528

Re : Critique des films que vous venez de voir

Hercule (Brett Rattner; 2014)

Ayant vu les Immortels de Tarsem Singh et La Légende d'Hercule de Renny Harlin la semaine dernière, j'ai décidé de compléter la trilogie de films maudits des années 2010 inspirés de la mythologie grecque en visionnant l'autre blockbuster sur Hercule sortit en 2014.

Ce ne fut pas aussi catastrophique que je le craignais mais c'est pas dingue pour autant (en gros, ce n'est rien de plus que l'équivalent moderne de tous ces films bis avec le même personnage sortis au milieu du siècle dernier).
Ce film est un peu comme un plat ou tu as de bons ingrédients tels que le casting (Perso, j'accepte Dwayne Johnson en Heraclès/Hercule car non seulement il a la carrure et le potentiel pour le rôle mais ils ont eu la bonne idée de lui filer des cheveux longs et une barbe), les décors naturels (à part plusieurs fonds verts un peu dégoulinants au dernier tiers, le film n'est pas laid contrairement aux Immortels et ça m'a agréablement surpris pour la première moitié du film), la présence de Weta à la production (si je ne me trompe pas), les armures pas trop dégeulasses (ceci dit, après celles des Anneaux de Pouvoir, toutes les autres ont l'air un minimum présentables)... mais une recette ultra-bancale (En plus du contexte historique qui aurait du être non pas le 4ème siècle avant JC mais l'Age de Bronze, où l'apparition de cavaliers dans un monde où on se battait principalement à pied ou en chars a probablement crée le mythe des centaures, il y a le soucis de la démystification. Ils voulaient démystifier ? Soit mais il faut être cohérent derrière et je comprend pas l'intérêt de dire que les travaux sont exagérés et que les monstres affrontés étaient en fait des bandits ou que sais-je si c'est pour avoir un Hercule doté d'une force surhumaine en fin de film) et un mauvais cuistot (notre ami Brett Ratner).
J'aurais tout simplement souhaité que les réalisateurs soient inversés entre les deux films Hercule sortis en 2014 (avec les ingrédients cités plus haut, Renny Harlin aurait pu faire un truc peut-être aussi sympa que certains de ses films des années 90 mais il a eu le malheur de s'être retrouvé sur l'autre projet tandis qu'on n'aurait pas manqué Brett Ratner s'il s'était retrouvé sur ce dernier).

Bref, du 11/20 pour le film de Ratner là où je fous dans les 8/20 au Hercule d'Harlin tandis que les Immortels se tape 9 (avec une partie des points pour Freida Pinto, une de mes rares motivations derrière le visionnage).


Plus qu'à voir si l'adaptation Live-Action de la version Disney réussira à faire pire que les deux Hercule de 2014.


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

Hors ligne

#1953 01-01-2024 09:34:45

The Geeky Zoologist
"La Grande"
Inscription : 02-06-2016
Messages : 1 528

Re : Critique des films que vous venez de voir

Allez, mon classements de films vus en 2023 :

Découvertes

Avatar : La Voie de l'Eau (James Cameron; 2022) 17,5/20 (Je sais, certains s'offusqueront de la place que je lui accorde dans ce classement mais balec)
The Northman (Robert Eggers; 2022) 17,5/20
Jojo Rabbit (Taika Waititi; 2019) 17/20
Quand la Panthère rose s'emmêle (Blake Edwards; 1976) 17/20
La Chute (Oliver Hirschbiegel; 2005) 17/20
L'Armée Brancaleone (Mario Monicelli; 1966) 16,5/20
The Gentlemen (Guy Ritchie; 2019) 16,5/20
La Vie rêvée de Walter Mitty (Ben Stiller; 2013) 16,5/20
Le retour de la Panthère rose (Blake Edwards; 1975) 16,5/20
Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick; 1999) 16,5/20
Le Dernier Roi d'Ecosse (Kevin Macdonald; 2006) 16,5/20
L'Etrange Histoire de Benjamin Button (David Fincher; 2008) 16,5/20
Aviator (Martin Scorsese; 2004) 16,5/20
La Forme de l'Eau (Guillermo Del Toro; 2017) 16,5/20
Casino Royale (Martin Campbell; 2006) 16/20
On l'appelait Milady (Richard Lester: 1974) 16/20
The Full Monty (Peter Cattaneo; 1997) 16/20
Rushmore (Wes Anderson; 1998) 16/20
Django Unchained (Quentin Tarantino; 2012) 16/20
Workingirls: La Grande Evasion (Sylvain Fusée; 2014) 16/20
Quand l'inspecteur s'emmêle (Blake Edwards; 1964) 16/20
Le jour du froment (spectacle de Jean-Christophe Hembert; 2002) 16/20
Tomiris (Akan Satayev; 2019) 15,5/20
Waiting for the Barbarians (Ciro Guerra; 2019) 15,5/20
Le Masque de fer (Henri Decoin; 1962) 15,5/20
Le Capitan (André Hunebelle; 1960) 15,5/20
Anna et le Roi (Andy Tennant; 1999) 15,5/20
Crimson Peak (Guillermo del Toro; 2015) 15,5/20
Mad Heidi (Johannes Hartmann et Sandro Klopfstein; 2022) 15/20
Lifeforce - Version Longue non censurée (Tobe Hooper; 1985) 15/20
Brancaleone s'en va aux Croisades (Mario Monicelli; 1970) 15/20
L'Ecole des héros (Daniel Petrie Jr; 1991) 15/20
L'Impossible Monsieur Bébé (Howard Hawks; 1938) 15/20
Golden Eye (Martin Campbell; 1995) Famke Janssen/20
Rien que pour vos yeux (John Glen; 1981) 15/20
Le Bossu (André Hunebelle; 1959) 15/20
Le Capitaine Fracasse (Pierre-Gaspard Huit; 1961) 15/20
Eternal Sunshine of the Spotless Mind (Michel Gondry; 2004) 15/20
Phone Bhoot (Gurmeet Singh; 2022) 15/20
Indiana Jones et le Cadran de la Destinée (James Mangold; 2023) 15/20
Blood Machines (Seth Ickerman, Raphael Hernandez et Savitri Joly-Gonfard; 2019) 15/20
Ponniyin Selvan: Part 2 (Mani Ratnam; 2023) 15/20
City Hunter: Bay City Wars (Kenji Kodama; 1990) 15/20
City Hunter: Amour, Destin et un Magnum 357 (Kenji Kodama; 1989) 15/20
The Professor and the Madman (Farhad Safinia; 2019) 15/20
La Comtesse (Julie Delpy; 2009) 15/20
Les Robinsons des Mers du Sud (Ken Annakin; 1960) 15/20
Le Sacre de l'Homme (Jacques Malaterre; 2007) 15/20
La Panthère rose (Blake Edwards; 1963) 14,5/20
Jamais plus jamais (Irvin Kershner; 1983) 14,5/20
Tuer n'est pas jouer (John Glen; 1987) 14,5/20
Dangereusement vôtre (John Glen; 1985) 14,5/20
Goldfinger (Guy Hamilton; 1964) 14,5/20
Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga; 2021) 14,5/20
The Fortress (Hwang Dong-Hyuk; 2017) 14,5/20
Gemini Man (Ang Lee; 2019) 14,5/20
Mon Voisin le Tueur (Jonathan Lynn; 2000) 14,5/20
L'Homme au Pistolet d'Or (Guy Hamilton; 1974) 14,5/20
Deux Romains en Gaule (Pierre Tchernia; 1967) 14,5/20
City Hunter: Complot pour 1 millions de dollars (Kenji Kodama; 1990) 14,5/20
Le Trésor de Matacumba (Vincent McEveety; 1976) 14,5/20
La Reine Soleil (Philippe Leclerc; 2007) 14,5/20
La Mort vous va si bien (Robert Zemeckis; 1992) 14,5/20
L'Ile au Trésor (Byron Haskin; 1950) 14,5/20
Altamira (Hugh Hudson; 2016) 14/20
La Malédiction de la Panthère Rose (Blake Edwards; 1978) 14/20
Permis de tuer (John Glen; 1989) 14/20
Au service secret de sa majesté '(Peter R. Hunt; 1969) 14/20
Spectre (Sam Mendes; 2015) 14/20
David et Madame Hansen (Alexandre Astier; 2012) 14/20
City Hunter: La Mort de City Hunter (Masaharu Okuwaki; 1999) 14/20
City Hunter: Services Secrets (Kenji Kodama; 1996) 14/20
La Reine du Crime: L'Affaire Florence Nightingale (Terry Loane; 2018) Ruth Bradley/20
Finché c'è Prosecco c'è sperenza (Antonio Padovan; 2017) 14/20
Les Aventures de Flynn Carson: Le Secret de la Coupe Maudite (Jonathan Frakes; 2008) 14/20
Miss Peregrine et les Enfants Particuliers (Tim Burton; 2016) 14/20
Good Morning Vietnam (Barry Levinson; 1987) 14/20
The King's Man: Première mission (Matthew Vaughn; 2021) 14/20
Operation Fortune: Ruse de Guerre (Guy Ritchie; 2023) 14/20
Le Vol des Dragons (Jules Bass et Arthur Rankin Jr; 1982) 14/20
Pirates de Langkasuka (Nonzee Nimibutr; 2008) 14/20
Chérie, j'ai rétréci les gosses (Joe Johnston; 1989) 14/20
3h10 pour Yuma (James Mangold; 2007) 14/20
A la recherche de la Panthère Rose (Blake Edwards; 1982) 13,5/20
The Lobster (Yorgos Lanthimos; 2015) 13,5/20
Le Dernier Duel (Ridley Scott; 2021) 13,5/20
Edge of the World (Michael Haussman; 2021) 13,5/20
Tank Girl (Rachel Talalay; 1995) 13,5/20
Les diamants sont éternels (Guy Hamilton; 1971) 13,5/20
3 Billboards: Les Panneaux de la Vengeance (Martin McDonagh, 2017) 13,5/20
Prey (Dan Trachtenberg; 2022) 13,5/20
La Stratégie Ender (Gavin Hood; 2013) 13,5/20
Underworld 3: Le Soulèvement des Lycans (Patrick Tatopoulos; 2009) Rhona Mitra/20
Alibi.com (Philippe Lacheau; 2017) 13/20
Le Diamant du Nil (Lewis Teague; 1985) 13/20
Les Aventures de Flynn Carson: Le Trésor du Roi Salomon (Jonathan Frakes; 2006) 13/20
L'Empereur de Paris (Jean-François Richet; 2018) 13/20
The Hatchling (Tim Cianfano; 2023) 13/20
Les Miller, famille en herbe (Rawson Marshall Thunder; 2013) 13/20
L'Héritier de la Panthère Rose (Blake Edwards; 1983) 12,5/20
Uncharted (Ruben Fleischer; 2022) 12,5/20
Un talent en or massif (Tom Gormican; 2022) 12,5/20
Skyfire (Simon West; 2019) 12,5/20
L'Appel de la Forêt (Chris Sanders; 2020) 12,5/20
Quantum of Solace (Mark Forster; 2009) 12,5/20
Turbo Kid (François Simard, Anouk Wisshell et Yoan-Karl Wisshell; 2015) 12/20
Rusalka: Ozero myortvykh (Svyatoslav Podgayevskiy; 2019) 12/20
Psycho Goreman (Steven Kostanski; 2021) 12/20
Geostorm (Dean Devlin; 2017) 12/20
Hercule (Brett Ratner; 2014) 11,5/20
Les Sous-doués en Vacances (Claude Zidi; 1982) 11,5/20
Valhalla (Fenar Ahmad; 2019) 11/20
Le Fils de la Panthère Rose (Blake Edwards; 1993) 10/20
Thor: Love and Thunder (Taika Waititi; 2022) Boucs hurlants/20
65 (Scott Beck et Bryan Woods; 2023) 9/20
Les Immortels (Tarsem Singh; 2011) 9/20 (dont une partie des points pour Freida Pinto)
La Légende d'Hercule (Renny Harlin; 2014) Hors-Sujet/20
Immortel (Enki Bilal; 2005) 8/20
La Panthère Rose (Shawn Levy; 2006) 7,5/20

Revisionnages

Le Pacte des Loups (Christophe Gans; 2001) 18/20
Gladiator (Ridley Scott; 2000) 17,5/20
Apocalypto (Mel Gibson; 2006) 17/20
Gorilles dans la brume (Michael Apted; 1988) 17/20
Ghostbusters (Ivan Reitman; 1984)
Godzilla II: Le Roi des Monstres (Michael Dougherty; 2019) 15/20
Australia (Baz Luhrmann; 2008) 14,5/20
Sherlock Holmes (Guy Ritchie; 2009) 14,5/20
Le Règne du Feu (Rob Bowman; 2002) 14/20 (hissé vers le haut par son concept et son ambiance)
Rasta Rockett (Jon Turtletaub; 1993) 14/20
10 000 (Roland Emmerich; 2008) Objectivement 13/20; 16/20 en plaisir coupable.
Le Choc des Titans (Desmond Davis; 1981) 14/20
The Myth (Stanley Tong; 2005) 14/20
Opération Dumbo Drop (Simon Wincer; 1995) 14/20
La Ligue des Gentlemen extraordinaires (Stephen Norrington; 2003) 13,5/20 (Plaisir coupable)
Le Monde ne suffit pas (Michael Apted; 1999) 13/20
Lara Croft: Le Berceau de la Vie (Jan de Bont; 2003) 12,5/20 (Plaisir coupable)
Scooby Doo (Raja Gosnell; 2002) 12/20 (Peut être un plaisir coupable)
La Dernière Légion (Doug Lefler; 2007) 11,5/20
La Panthère Rose 2 (Harald Zwart; 2009) 8/20
Scooby-Doo 2: Les Monstres se déchaînent (Raja Gosnell; 2004) 8/20


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

Hors ligne

#1954 01-01-2024 09:48:59

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 17 854

Re : Critique des films que vous venez de voir

J'aurai du faire ça en 2023 mais en 2024 mais je vais aussi établir dès aujourd'hui une liste des films que je visionne au fil de l'an. Et ça commence par... "La flûte à six Schtroumpfs". big_smile

Je vois que ça été une année en partie James Bondesque TheGeeky.

Avatar : La Voie de l'Eau (James Cameron; 2022) 17,5/20 (Je sais, certains s'offusqueront de la place que je lui accorde dans ce classement mais balec)

Je m'offusque de la place que tu lui accorde dans ce classement.  tongue  wink

Le Règne du Feu (Rob Bowman; 2002) 14/20 (hissé vers le haut par son concept et son ambiance)

Un film qui a littéralement bercé ma jeunesse et dont j'attends avec impatience le revisionnage.

Par ailleurs j'ai demandé à l'obtenir par une souscription de sa réédition en Blu Ray à la FNAC. Il y a eu suffisamment de damandes, c'est passé et je l'aurais en BRD dans les prochains mois. smile


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Michael Crichton

Hors ligne

#1955 20-01-2024 21:34:09

The Geeky Zoologist
"La Grande"
Inscription : 02-06-2016
Messages : 1 528

Re : Critique des films que vous venez de voir

Les Trois Mousquetaires - Milady (2023)

J'ai pas encore vu la première partie (beau eu le chercher dans les tripots de Nassau mais il n'y avait que des versions CAM) mais je viens de voir la deuxième au cinoche.

Je suis un peu mitigé.
D'un côté, je suis content de voir un film d'action-aventure/thriller historique français un minimum ambitieux et il y a de jolis plans (on citera le plan en drone montrant les colonnes de mousquetaires avancer dans la campagne), mais de l'autre, j'ai pas trouvé les scènes d'action mémorables, quand bien même Bourboulon utilise le plan séquence (à croire qu'il a voulu faire comme dans les derniers God of War) et je crois que je préfère l'"académisme" des adaptations des années soixante et soixante-dix (j'ai trouvé le climax autour de l'abbaye dans le film Milady de Richard Lester plus prenant que celui du présent film car plus inventif tout en étant plus posé au niveau de sa réal, donnant une bonne lisibilité aux scènes), tandis que les dialogues sonnent théatraux (là où ceux des anciennes adaptations sonnaient plus vrai, probablement car les dits films avaient plus de panache là où la version Bourboulon a un ton plutôt sérieux).
Et j'ai trouvé le cliffhanger de fin un peu putassier quand on il n'y a même pas de troisième volet annoncé à l'horizon. Ceci ajouté à l'espèce de "Dans l'Episode précédent" au début (qui m'a personnellement arrangé mais je pense qu'il aurait pu être évité) donne au tout davantage un goût de grosse série télé que de film de cinéma.


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

Hors ligne

#1956 20-01-2024 21:51:26

Cachalot93
"La Grande"
Lieu : Isla Sorna
Inscription : 29-08-2018
Messages : 1 475

Re : Critique des films que vous venez de voir

The Geeky Zoologist a écrit :

Et j'ai trouvé le cliffhanger de fin un peu putassier quand on il n'y a même pas de troisième volet annoncé à l'horizon.

Je ne vais pas spoiler mais le fait que ça se termine comme ça aussi semble laisser penser que ça ne partirait pas forcément vers Vingt ans après. Rien ne l'empêche fondamentalement et, à ce que j'ai compris, ils aimeraient partir sur ça (deux autres films, un sur Vingt ans après, un sur Vicomte de Bragelonne alors que vu la richesse du matériel reprendre le format diptyque pour chaque serait plus approprié) mais ça serait tout de même des changements importants par rapport à l'œuvre de Dumas. Enfin, pour la suite, encore faut-il que le film marche suffisamment. Pour l'instant, il en est à 2,4 millions en France après plus d'un mois d'exploitation. Ca parait compliqué que Milady atteigne le niveau des entrées de D'Artagnan.

Personnellement, je suis plus positif sur le film. J'aime bien notamment qu'ils aient fait une sorte de mini-arc pour Aramis et Porthos alors qu'ils étaient assez laissés de coté dans la première partie. Ca ne casse pas trois pattes à un canard mais c'est amusant à suivre et la résolution en est assez rigolote.

La mort d'une certaine personne à la fin m'a par contre assez surpris parce que connaissant le roman je ne m'attendais pas à ce qu'ils fassent ça (enfin jusqu'au moment où elle fait ce qu'elle fait avec Milady, là on sent le truc venir).

The Geeky Zoologist a écrit :

Ceci ajouté à l'espèce de "Dans l'Episode précédent" au début (qui m'a personnellement arrangé mais je pense qu'il aurait pu être évité) donne au tout davantage un goût de grosse série télé que de film de cinéma.

Peut-être que c'est fait exprès parce qu'ils vont faire aussi deux séries télé, une sur les origines d'Anne/Milady et une sur Hannibal, le mousquetaire noir.

Au passage, il y a des gens qui ont parlé de wokisme sur ces deux films et franchement c'est très (trèèès) exagéré. Hannibal, certes n'existe pas dans la trilogie de Dumas (mais est inspiré par un vrai personnage), n'est pas là au point de prendre trop de place ou de porter un grand message de je ne sais quoi pour faire la morale. Pareil d'ailleurs sur le fait de choisir Lyna Khoudri pour jouer Constance Bonacieux (moi il m'a fallu voir sur Wikipédia les origines de la comédienne en me renseignant tellement devant le film je n'en ai rien vu). Constance Bonacieux est Constance Bonacieux et c'est tout.

Dernière modification par Cachalot93 (20-01-2024 21:57:46)

Hors ligne

#1957 21-01-2024 11:28:49

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 17 854

Re : Critique des films que vous venez de voir

J'ai un peu de mal avec le wokisme forcé moi aussi, mais pour le coup le choix de Lyna Khoudri pour jouer Constance Bonacieux ne m'a pas choqué.

Tout comme le choix de Roschdy Zem dans une Affaire d'honneur qui m'avait fait un peu tiquer dans la bande annonce mais dont le résultat a complètement occulté ce "tiquage". L'acteur est tellement bon dans son rôle que ça passe presque inaperçu.

Dernière modification par Monsieur ADN (21-01-2024 11:29:07)


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Michael Crichton

Hors ligne

#1958 21-01-2024 12:30:46

The Geeky Zoologist
"La Grande"
Inscription : 02-06-2016
Messages : 1 528

Re : Critique des films que vous venez de voir

Cachalot93 a écrit :

La mort d'une certaine personne à la fin m'a par contre assez surpris parce que connaissant le roman je ne m'attendais pas à ce qu'ils fassent ça (enfin jusqu'au moment où elle fait ce qu'elle fait avec Milady, là on sent le truc venir).

Etant donné que le même personnage meurt dans le film de Richard Lester (et n'ayant pas lu le livre de Dumas, je ne m'y attendais pas et On l'appelait Milady ayant en plus une ambiance assez bon enfant et comédie d'aventure, en tout cas bien plus que les films de Bourboulon, dans l'ensemble, ça m'avait même mis une petite claque), je m'attendais à ce que cette éventualité puisse survenir tôt ou tard.


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

Hors ligne

#1959 21-01-2024 20:19:15

Cachalot93
"La Grande"
Lieu : Isla Sorna
Inscription : 29-08-2018
Messages : 1 475

Re : Critique des films que vous venez de voir

Monsieur ADN a écrit :

Tout comme le choix de Roschdy Zem dans une Affaire d'honneur qui m'avait fait un peu tiquer dans la bande annonce mais dont le résultat a complètement occulté ce "tiquage". L'acteur est tellement bon dans son rôle que ça passe presque inaperçu.

Idem dans Monsieur N. où il jouait le maréchal Bertrand.

p7.jpg

Hors ligne

#1960 22-01-2024 07:54:57

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 17 854

Re : Critique des films que vous venez de voir

Qui st l'homme au turban en arrière plan (historiquement) ?


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Michael Crichton

Hors ligne

Pied de page des forums