Jurassic-Park.fr | Le Forum

Bienvenue sur le forum Jurassic-Park.fr

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 03-11-2009 06:34:32

Kiv
Tricératops malade
Lieu : Montréal
Inscription : 20-04-2009
Messages : 982

Jurassic Park - L'analyse scénaristique du film

Bonjour,

j'ai retapé pour vous un document qu'on m'a remit dans un de mes cours de cinéma. Mon professeur avait fait une recherche sur Jurassic Park dans un de ses court lorsqu'il était lui-même étudiant. Il analyse le film, scène par scène en expliquant pourquoi la tournure des évènements.

Ça nous permet aussi de comprendre pourquoi l'adaptation a été fait et de comprendre pourquoi les romans se ressemble peu lors de leur sortie de leur écran. Enfin, bonne lecture car elle fait 10 pages et lâcher vos commentaires

===============================================================
JURASSIC PARK

Analyse Scénaristique du film par Gino Patrigani
Automne 2002

Qui n'a pas vu ce film, Jurassic Park ? Film a gros budget, écrit par Michael Crichton et réalisé par Steven Speilberg, il a frappé dans le monde entier, tant chez les petits que chez les grands. Mais en dehors de ses bêtes préhistoriques et de ces effets spéciaux, Speilberg nous arrive avec un film bien équilibré, une structure tellement précise, que personne ne peut s'endormir en le regardant. Dans l'analyse du film que vous allez lire, je vous démontrerais en quoi le scénario et ce film fonctionne en fonction de sa structure dramatique. Je vais amener cette partie du travail en décrivant le film et, au fur et à mesure, je vias argumenter sur les faits. La structure dramatique ou symétrique, employée par Field et respecté par Crichton, sera analysée en fonction du temps filmique, ainsi que par divers éléments du schéma événementiel. Enfin, je vais me pencher sur l'apport des personnages et de leur connotations au film.

Après plusieurs visionnements du film Jurassic Park, J'ai jugé qu'il ne s'agissait pas uniquement d'un National Geographic sur les dinosaures, si ce n'est que pour la présentation d'un thème, de façon à mieux le vendre.

Je pense donc que l'idée principale du film, c'est de vouloir contrôler, d'être le divin créateur et de pouvoir reproduire la vie en usine. Il s'agit bien d'un film sur le contrôle des naissances et le choix du sexe, sujets qui deviendront de plus en plus communs. Par le fait de créer, de reproduire, on développe une sorte de domination. Enfin, SPeilberg nous fait la morale en nous disant que c'est contre nature d'essayer de la contrôler. Le film se résout donc lorsque la nature se déchaîne pour reprendre ses droits. si on prends le schéma de Picard, dans ce film, le désordre serait le fait de vouloir manquer de respect envers le Travail et la Famille, l'égoïsme, le fait de vouloir contrôler la vie, remplacer Dieu.

Bref, le film est basé sur des principes de morale catholique américaine.

PREMIER ACTE

PRÉMISSE :

Scène 1
Mise en situation du film. On place le spectateur dans l'histoire. Ça n'aura pas d'effets direct sur le reste du film. L'incident, au début du film, lors de l'arrivé du vélociraptor.

PROLOGUE :

Scène 2
L'arrivé de l'avocat sur l'île qui vient nous parler d'un problème, qui nous explique la situation du parc.

Scène 3
Découverte de l'ambre dans lequel se trouve l'ADN, qui sera le "condensateur" du film. C'est la base de tout dans le film. Les dinosaures, le parc, les embryons volé qui donneront le méfait.

Scène 4
On nous présente Grant, le héros du film (médiateur) ainsi qu'Ellie. On nous donne un bref apreçu du travail du héros.

Selon le plan événementiel de Field, le héros doit être présenté dans les dix premières minutes. C'est le cas ici. On doit également nous présenter le condensateur.

SITUATION INITIALE :

Scène 5
Grant est mêlé pour la première fois au parc, par la rencontre de John Hammond, qui l'invite à venir approuver le site, avec son avis d'expert en la matière.

Scène 6
Le méfait se produit (thématisation). On fait la rencontre du gros Dennis qui a un rendez-vous secret avec Dogson. C'est à ce moment que Dennis va tromper le Travail en acceptant une somme considérable pour le vol d'embryons au parc Jurassicque. Cet acte de vengeance témoigne du manque de respect pour son travail. On assiste à la venue du négacteur (Dogson), qui représente la firme adverse, qui mandate le destructeur (Dennis Nedry) pour s'approprier le condensateur (L'ADN des dinosaures).

Scène 7 à 12
L'introduction de Grant et d'Ellie au parc Jurassique par le grand créateur Hammond. Explications de ce que l'ambre représente et de tout le processus qui s'ensuit. Ils sont mis en face de la situation par une visite guidée.

Au début, les experts (Grant, Ellie, Malcolm et l'avocat) sont illusionnés par l'approche d'Hammond et de son parc. Ils n'ont pas le choix de suivre le programme. On nous présente en profondeur ce que le condensateur représente. Le condensateur est convoité par une deuxième firme (pôle négatif), ce qui crée le conflit. Dogson, le responsable de la firme adverse, tente de s'approprier le condensateur par des moyens déloyaux (manque de respect envers le Travail et la Loi), il soudoie Dennis Nedry, qui travaille déjà au parc jurassique, en le mandatant pour effectuer la sale besogne. Tous les personnages et les situations sont présentés.

NOEUD :
Scène 13
Naissance d'un vélociraptor. Grant s'aperçoit à la fin de la scène que ça peut être dangereux. C'est donc la naissance des problèmes potentiels.

Scène 15
Dîner et débat sur le pour et le contre de la conception d'un tel parc. Hammond se rend compte qu'il est seul dans on "arche" avec ses animaux.

Scène 19 : PIVOT 1
C'est le départ des camionnettes pour la visite guidée. Grant (le médiateur) est au courant des dangers potentiels, mais par sa curiosité, prend la décision d'y aller pareil.

La naissance du vélociraptor marque le début du noeud et le début des complications. Hammond affirme qu'il assiste à toutes les naissances, il se confère le pouvoir de créer la vie (il prends la place de Dieu et va l'encontre de la religion). Hammond (destructeur) est plongé dans le rêve de contrôler son propore monde. À la scène 19, on assiste au premier pivot, c'est la première décision de Grant. Il est donc prisonnier de la "track". C'est le point de non-retour car il doit suivre le cheminement de la visite imposée par Hammond.

DEUXIÈME ACTE

Milieu avant:

Scène 25 à 48
On démontre les compétences des personnages (bien et mal) à l'aide d'épreuves préliminaires. Voici quelques exemples de ces compétences.

À la scène 25, Malcolm explique sa théorie du chaos. Aux scènes 27 et 29, Ellie montre ses compétences en donnant un pronostic de l'état du tricératops. À la scène 33, nous voyons les compétences de Dennis alors qu'il exécute son plan à l'aide de l'informatique. À la scène 36, Robert Muldoon affirme "On aurait dû mettre des verrous dans les portes". Il montre ses compétences en ce qui a trait à la sécurité du parc. À la scène 47, lorsque Timmy trouve les jumelles, l'avocat lui suggère de les replacer sous le siège car il les estime à un prix élevé (compétence).

Il s'écroule environ trente minutes, à partir de la fin du premier acte, jusqu'à la fin de la césure. La tension continue de monter de façon exponentielle jusqu'à la césure. C'est le moment où Dennis effectue le vol des embryons. Le processus de décadence est enclenché alors que plusieurs circuits électriques commencent à tomber en panne, c'est le déclin de la technologie.

LA CÉSURE :

Scène 53
C'est la sortie du T-rex de l'enclos, c'est l'apogée de la tension.

À une heure précise, le T-Rex sort de son enclos, ce qui repr.sente la moitié du film, respectant ainsi le plan de Sid Field. C'est le moment où l'on fait le point, ce qui précède converge vers lui et tout ce qui en succède en émane. C'est donc dire que le T-Rex est la plaque tournante du film. À la scène 53,l'avocat se fait dévorer dû au fait qu'il néglige de protéger la Famille.

MILIEU APRÈS : LES ÉPREUVES PRINCIPALES

Scène 54 à 63
À la scène 55, Dennis se fait dévorer par un dilophosaure et le condensateur, caché dans une bouteille de crème à raser, est enfoui dans la boue. À la scène 62, c'est le dîner entre Hammond et Ellie. À la scène 63, les enfants sont endormis dans les bras de Grant, au coeur de l'arbre.

Le milieu après du deuxième acte dure environ 25 minutes, donc en tout, le milieu avec ses trois parties dure une heure, comme le schéma de Field. Dans le milieu après, Dennis (destructeur) se fait manger par un dilophosaure parce qu'il a manqué de respect envers son travail. À la scène 62, Hammond affirme que les enfants sont en sécurité avec Grant, amis en réalité ils sont exposés à de graves dangers (c'est un manque de respect envers la famille). C'est le moment moral du film où ellie expliquera à Hamond que son parc jurassique ne sera jamais qu'une illusion, qu'un rêve. Elle amorce l'opération du passage du mal au bien (rêve/réalité) de Hammond. À la scène 63, pendant un temps mort, Grant est plus chaleureux avec les enfants, donc il se réconcilie avec la Famille. C'est le début d'une nouvelle Famille dans l'arbre généalogique.

TROISIÈME ACTE

Dénouement :

Scène 64
Grant découvre des oeufs de dinosaures en pleine nature. Il sait donc qu'ils peuvent se reproduire d'eux-mêmes.

AFFIRMATION : La vie trouve toujours son chemin.

Scène 65 : Pivot 2
C'est le moment de la deuxième prise de décision : doit-on tuer les dinosaures ou couper le courant électrique ? On décide de couper le courant.

Scène 67
Dans le bunker, Arnold n'est pas revenu. Ellie et le chasseur vont ouvrir les disjoncteurs.

Scène 82
Robert Muldonn se fait bouffer par un vélociraptor.

Comme pour le noeud, la venue de nouvelles complications est symbolisée par la naissance des dinosaures. À la scène 64, les dinosaures ont gagné le combat sur le contrôle de la nature. La technologie s'affaiblit de plus en plus lorsque la deuxième décision est prise car on doit couper le courant sur tout le site. À la scène 67, Arnold se fait manger parce qu'il aurait pu mener l'escapade à la place de Grant (médiateur). À la scène 82, Robert Muldoon se fait dévorer pour les mêmes raisons (voir schéma actanciel).

SITUATION FINALE

Scènes 86 à 90
Lex aperçoit les vélociraptors. C'est le début de l'affrontement. On essaiera tant bien que mal de s'échapper de ces prédateurs. À la scène 91, les personnages ont réussi à se sauver d'un vélociraptor. Mais ils se retrouvent pris au piège par deux raptors qui les avaient rejoints. Soudainement, le T-Rex les sauve du pétrin en s'en prenant aux vélociraptors. Ils réussissent donc à fuir.

Ici, on est ne présence d'une marque, on crée un doute, on prend du recul en pensant que la victoire ne sera peut-être pas effective. On crée donc un effet de surprise lorsque le T-Rex vient les sauver. Il n'y aura pas d'affrontement direct avec les bêtes ni de victoire en soi car le combat est impossible, c'est donc la marque qui vient de s'emparer de la situation finale. Les survivants ne gagnent pas, ils se sauvent.

ÉPILOGUE

Scènes 92 à 95
Grant, Ellie et les enfants sortent de la bâtisse pour quitte les lieux. À la scène 93, le T-rex fait son cri de victoire, la bannière des dinosaures règne sur la terre. Aux scènes 94 et 95, les survivant quittent l'île, personne ne parle, le calme est revenu.

À la scène 92, Grant dit à Hammond qu'il n'approuvera pas son parc. Ce dernier en fait de même, ce qui concrétise son passage du mal au bien. À la scène 93, le T-Rex à ramené l'ordre, la nature a fait ce qu'elle avait à faire, elle remporte la victoire sur la technologie. On assiste en quelque sorte à une deuxième extermination de la race des dinosaures puisque le parc est laissé à lui-même. Encore une fois, l'homme s'en sort. À la fin du film, les endant sont endormis dans les bras de Grant, qui regarde par la fenêtre de l'hélicoptère. Il aperçoit une envolée de pélicans, symbole de l'amour paternel.

"Vois notre pélican t'arrose de son sang et de l'eau de son coeur. Si tu la reçois bien, tu seras à l'instant vivant et bien portant"

LA STRUCTURE SYMÉTRIQUE, DRAMATIQUE

La structure symétrique du récit de Jurassic Park est assez exemplaire. Le premier acte dure environ 40 minutes. En plein milieu du film, soit à une heure précise, le t-rex sort de son enclos; c'est la césure. Du milieu avant à la césure il s'écoule au moins 30 minutes et de la césure à la fin du milieu après, il s'écoule 25 minutes. On est donc très près de l'heure que Field consacre au deuxième acte. Le troisième acte, quant à lui, dure presque 30 minutes du début. On sait que le troisième acte doit durer une demi-heure. Il y a un autre moment où l'on remarque la symétrie, c'est lorsque les deux zones de complications commencent par le mêm sujet, soit la naissance des dinosaures.

Voyons voir maintenant ce que les personnages apportent plus profondément au récit.

LES PERSONNAGES ET LEURS CONNOTATIONS (PLAN ACTANCIEL ÉCRIT)

GRANT : est médiateur parce qu'il est à la fois "Bien" du côté du "Travail" par son professionnalisme, amis aussi "Mal" parce qu'il ne respect pas la Famille, il déteste les enfants. Il est un paléontologue traditionnel et extrêmement maladroit avec la technologie. Grant est heureux avec les souvenirs (passé, fossiles de dinosaures) alors qu'il est pessimiste et maladroit avec les événements qui sont à venir (l'avenir, représenté par la technologie), son travail ainso que les enfants (une future famille). Vers la fin du film, Grant est le seul homme qui ne soit pas invalide pour s'échapper de l'île.

LES ACTIONNAIRES : sont autoriteurs, car ils mandatent Malcolm d'aller vérifier la sécurité du parc jurassique dû à l'accident qui s'est produit en prologue. Ils disparaîtront dans le plan actatiel lorsque l'ADN des dinosaures, cachée dans la bouteille de crème à raser, s'engloutira dans la boue. Il arrivera le même sort pour Dogson et la firme adverse.

DOGSON : est négacteur avec la firme. Malgré sa brève présence è l'écran, il représente la compétition externe qui s'intéresse elle aussi à la renaissance des dinosaures. Il se situe du côt du Mal car il soudoie pour atteindre son but (manque de respect pour le Travail et la Loi). sa personnalité démontre qu'il est méticuleux.

MALCOLM : est protecteur, madaté par les actionnaires du parc il doit faire un rapport sur les fangers que peut représenter celui-ci. avec sa théorie du chaos et de ses critiques sur la génétique exercée par les scientifiques du parc, il déplore les opérations de Hammond, donc il respecte son mandat, son Travail jusqu'au bout du film. Lorsqu'il converse avec Grant, il lui explique qu'il a trois enfants, qu'il associe d'ailleurs au chaos (respect de la Famille). Il influence Grant par son apport moral et intellectuel. Il sera blessé par a suite pour que Grant puisse régler le conflit, ce qui confirme son poste de protecteur de ce qui est bien. Il est compètement vêtu de noir, ce qui représente son point de vue négatif par rapport au parc jurassique. Le noir symbolise la vanité qui caractérise bien la personnalité de Malcolm. Il se situe du côté du Bien malgré la couleur noire, car il prône le désordre qu'a engendré Hammond (blanc) avec son parc jurassique. C'est la nature qui reprend le dessus sur la technologie. En opposition avec Hammond (noir/blanc) il représente le Yin et le Yang.

HAMMOND : est descructeur, mais n'a pas de lien avec le négacteur. Il s'oppose è Malclm dans la première partie du film. Il se situe du côté du Mal parce qu'il demeure dans le siège des impulsions, du désir lorsqu'il crée "son" parc jurassique. Il l'illustre bien en répétant : "J'ai dépensé sans compter" donc, un côté irresponsable. Comme il g;ère mal ses employés, il ne respecte pas le Travail (Nedry va le trahir) ni la Famille, en envoyant ses petits-enfants comme cobayes en sachant les problèmes qui sont à l'horizon (tempête, informatique, etc.). Il a une personnalité de bon vivant amis c'est l'attait du pouvoir qui le fait pencher du côté du Mal. Hammond est vêtu de blanc, ce qui représente dans ce cas-ci le divin créateur, et non pas le Bien traditionnel. C'est que Hammond se prend pour Dieu en ressuscitant les dinosaures, ce qui va à l'encontre de la religion catholique. Le blanc est une couleur priviligiée pour traduire les mutations de l'être qui s'opère lors d'une initiation: mort et renaissance (dinosaures). Il se rangera du côté du Bien quand il sera d'accord avec Grant pour ne pas approuver le parc jurassique.

ARNOLD : est protecteur, il s'oppose à Nedry dans la salle de contrôle (ex : "Je déteste ces putains d'informaticiens"). Il apporte la suggestion de couper le système pour ensuite le rétablir. Ses compétences serviront le côté du Bien. En opposition à Nedry, il est rangé dans ses affaires et respecte la tenue vestimentaire exigée par son Travail. Il se fera manger par un vélociraptor pour permettre à Grant (médiateur) de sauver les meubles. Il sera éliminé tout comme Nedry pour permettre la symétrie et faire valoir la confrontation Malcolm/Hammond.

DENNIS NEDRY : est également destructeur. Il se situe du côté du Mal, c'est lui qui est à l'origine du désordre. Ses compétences informatiques, mais surtout sa soif d'argetn le poussent à enclencher le processus de destruction de l'île. Les troubles secondaires de clôtures électrifiées viennent tout à coup au premier plan, alors que les dinosaures, dont le T-rex, s'échappent de leurs enclos. Il trahira Hammond, car, selon lui, il n'est pas assez bien payé. Il est mandaté par Dogson pour voler l'ADN pour une autre firme. Il est irresponsable en raison de son comportement loufoque, ses gadgets informatiques humoristiques et sa tenue vestimentaire délabrée. Il agot comme un enfant alors qu'il reçoit de Dogson la valise de 750 000 $. Nedry témoigne de son goût pour l'abondance (argent et nourriture) de par son propre physique de lourdeau.

ROBERT MULDOON : est spectateur, il sert les intérêts du Bien en faisant part à Grant de ses compétences, mais devra mourir pour permettre à Grant d'atteindre son but. Il est en confrontation indirecte avec l'avocat.

L'AVOCAT : est spectateur, il fait bien son travail jusqu'au moment où il plonge dans le rêve et commence à voir la vie en vert (dollars). Il se fera tuer alors qu'il ne respecte pas les valeurs de la Famille en abandonnant les enfants dans la Jeep lorsque le T-rex sort de l'enclos. Comme tous les autres du côté du Mal, il devra payer cher sa dérobade, sauf dans le cas de Hammond qui reprend conscience et se range du côté du Bien et de la Famille.

ELLIE : est spectatrive, elle appartient au Bien car elle veut fonder une Famille dès le début du film. De plus, son savori et son courage aideront Grant dans sa quête, qui a pour objet de survivre et de fuir le parc.

LEX ET TIMMY : sont spectateurs, ils sont le potentiel du Bien, c'est-à-dire un élément de taille dans l'unité d'une Famille. Ils sont courageux et compétents, Lex en informatique et Timmy dans la connaissance des dinosaures. Ils représentent également l'avenir.


À la lumière de cette analyse, je pense avoir ciblé la mythologie évoquée dans ce film. bien entendu, c'est mon hypothèse, mais cela ne veut pas dire que ça s'arrête là. J,ai évolué avec les idées que j'ai élaborées. Les schémas événementiel et actantiel sont de bons outils pour la fabrication d'une analyse structurée.
==================================================================


grant  barba  malcolm

Hors ligne

#2 14-11-2009 00:11:36

TotoJP
Robert Muldoon
Lieu : Aisne
Inscription : 18-04-2009
Messages : 2 903
Site Web

Re : Jurassic Park - L'analyse scénaristique du film

Merci d'avoir passer du temps à taper ce texte, c'est intéressant !

Malgré tout, je ne pense pas que le rédacteur évoque tout les points soulevés par le film... (la morale écologique, trop rapidement évoqué).


"Ce que John Hammond et InGen ont fait à Jurassic Park, c'est créé des monstres de parcs d'attractions génétiquement modifiés, rien de plus et rien de moins."

Hors ligne

#3 14-11-2009 15:22:41

Kiv
Tricératops malade
Lieu : Montréal
Inscription : 20-04-2009
Messages : 982

Re : Jurassic Park - L'analyse scénaristique du film

C'est sur qu'il aurait pu en dire plus, mais Gino voulait surtout prouvé que le film suivait la methode de Field dans l'écriture du film


grant  barba  malcolm

Hors ligne

#4 27-12-2009 12:23:57

JP Trilogy
Bébé Raptor
Lieu : Dans les hautes herbes
Inscription : 22-12-2009
Messages : 94

Re : Jurassic Park - L'analyse scénaristique du film

Je n'ai pas fini de tout lire, mais oui c'est vraiment intéressent, comme analyse! J'aprécie de la lire!
Bravo à ce Gino!

Dernière modification par JP Trilogy (27-12-2009 14:59:54)


-Vous insinuez qu'un groupe composé d'animaux femelle peut se reproduire?
-Non, non je dis simplement que la vie trouve toujours un chemin...

Hors ligne

Pied de page des forums