Les véhicules de Jurassic Park

Les véhicules ont souvent une importance capitale dans les films et la franchise Jurassic Park ne déroge pas à la règle. Certaines voitures de la saga sont entrées dans l'histoire du cinéma et l'imaginaire collectif à l'instar de la DeLorean de Retour Vers le Futur ou la Cadillac Miller-Meteor de SOS Fantômes. Certains fans se décident même à les reproduire taille réelle !

Cette page est destinée à présenter les principaux modèles (identification, spécificités, fonction dans le film) et à révéler quelques "secrets" de production.

 

Les principales voitures du premier Jurassic Park ont marqué les fans par leurs designs atypiques, digne d'un parc ... d'attractions. Le dessin de ces véhicules modifiés a été élaboré par John Bell, le directeur artistique, dont les travaux de conceptualisation en pré-production du film, se trouvent ci-dessous (cliquez pour agrandir).

L'hélicoptère d'InGen : l'Agusta A109A

Hélicoptère d'InGen, ce véhicule est visible lors de la scène des Bad Land, celle de l'arrivée sur Isla Nublar et celle du départ. C'est l'hélicoptère privé de John Hammond et en aucun cas le véhicule qui aurait déplacé les touristes entre le Costa Rica et Nublar si le parc avait ouvert un jour.

L'Agusta A109A, mis en service en 1976, est un hélicoptère commun dans le monde. D'origine italienne, il est motorisé par deux moteurs qui délivrent ensemble 640 chevaux. En condition météorologique calme, il peut se déplacer jusqu'à 269 km/h avec une autonomie de 960 km. Il peut donc, au mieux, relier le Costa Rica et Isla Nublar en environ 1h30 seulement (195 km) ! Deux pilotes et six passagés peuvent prendre place sur deux banquettes et dans un confort spacieux. Un compartiment à bagages est également présent. Environ 350 exemplaires civils ont été assemblés en deux séries tandis que d'autres ont fait l'objet de divers usages (hospitalier, militaire,...).

L'hélicoptère du film a été impliqué en 2001 dans un accident qui n'a fait aucun blessé lors d'une formation à Hawaï.

 

Les voitures de maintenance : les Jeep Wrangler YJ

Voitures du personnel, ces Jeep permettent aux employés de se mouvoir à leur guise dans Jurassic Park pour des fonctions techniques, vétérinaires ou simplement de transport (comme le trajet héliport - centre des visiteurs). Nous avons l'occasion de les voir dans la scène des Brachiosaures, la fuite de Nedry, la course poursuite avec le T-Rex et lors de la scène finale.

Véritable emblème de la marque, les Wrangler sont les successeurs des Willys MB des années 1940, les voitures de terrain de "base" de l'armée américaine pendant la seconde guerre mondiale. Dés la fin des années 1940, des versions civils, les Jeep CJ, ont été produites. Après cinq générations où le look n'a évolué que par des détails subtils, la Wrangler YJ fait son apparition en 1987. Elle reprend les codes stylistiques des Jeep CJ en les modernisant un peu (phares carrés et non plus ronds) et fera une carrière de 9 ans. Deux générations lui succéderont (Jeep Wrangler TJ et JK).

Les Jeep Wrangler 2.5I du film proviennent d'une série spéciale "Sahara", produites en 1992 et livrées en gris. Elle sont équipées d'un moteur à 4 cylindres en ligne de 120 chevaux (vu ses performances lors de la poursuite avec le Tyrannosaure) en boîte manuelle (dans le roman, elles sont alimentées en gaz naturel). Selon les dessins de John Bell, l'équipe artistique a customisé les véhicules en ne rajoutant que des motifs rouges et un treuil.

Quatre Jeep distinctes sont vues dans le film, identifiables grâce à leur numéro (10, 12, 18, 29). Le parc devait en posséder donc au moins une trentaine ! En réalité, seules deux Jeep ont été utilisées par l'équipe du film, le département artistique changeant le numéro d'identification sur le bas de caisse avant latéral, la capot et la plaque d'immatriculation selon les besoins.

 

Les voitures de visites : les Ford Explorer

Les Ford Explorer de Jurassic Park sont des SUV électriques, non polluants et sans chauffeur (John Hammond a décidemment dépensé sans compter), destinés à la principale attraction du parc : la visite des enclos. Ces véhicules sont visibles durant tout le parcours des personnages. Une d'entre elles sera détruite lors de l'attaque du Tyrannosaure.

La version présente dans le film est la première génération de ce 4x4 dont la production a démarré en 1991 et duré pendant 3 ans. Quatre générations lui ont succédé. Ford a livré 4 Explorer cinq portes à la production du film en finition XLT, une série à équipements intermédiaires (chrome sur la calandre,...), et motorisé par le peu fiable V6 dont la puissance maximale était de 160 chevaux pour sa version 1993. Le modèle fut choisi par la production notamment pour l'espace intérieur.

Les quatre Explorer ont eu différentes fonctions. Repeintes aux couleurs du parc, deux furent modifiées pour les plans de la visite alors que les deux autres furent "découpées" pour les plans où un véhicule est accidenté (arbre). Divers équipements ont été ajoutés à l'extérieur comme des projecteurs ou un toit spécialement conçu en forme de bulle de plexiglas. L'intérieur a également été largement modifié comme le tableau de bord où un grand tactile prend place.

Pour simuler la propulsion sur rails typique des parcs d'attractions, Michael Lantieri (superviseur des effets visuels) a imaginé un système robotisé où un pilote, caché dans le coffre, pouvait télécommander la direction, l'accélération et les freins en regardant un écran de contrôle qui retransmettait l'image émise par une petite caméra située sur le bas de caisse avant de la voiture. L'illusion d'autonomie est donc assurée ! Le bruit du moteur électrique a été ajouté lors de la postproduction.

Les touristes qui prennent place à bord d'un Ford Explorer du parc sont donc immédiatement séduit par l'aspect extérieur qui invitent à monter, l'espace intérieur et la visibilité exceptionnelle, ainsi que la technologie embarquée (véhicule propre et interactif). Le SUV propose même des lunettes "vision nuit" pour voir dans l'obscurité et une valise de secours (premiers soins, fumigènes,...) en cas d'imprévu... Dans le roman, les 4x4 sont des Toyota Land Cruiser.

 

Autres

Un hélicoptère interrompt les fouilles de Grant dans le Montana. Il s'agit d'un Bell 206L1 LongRanger II. Les Bell 206 sont des hélicoptères américains monoturbine et multi-usages très populaires. Ils sont particulièrement destinés au transport de passagers. La version du film est sortie en 1978 et est équipée d'un moteur de 500 chevaux. Il est détenu par Ashley Aviation Inc., basé à Malibu en Californie.

 

Un Ford LTD Wagon (break) apparaît lors d'un court passage lorsque Dodgson arrive sur le lieu de rendez-vous avec Nedry à San José. Il est utilisé comme taxi. Il s'agit de la cinquième et dernière génération du modèle (1983-1986), typiquement américain.

 

Toujours à San José, deux Volkswagen Coccinelle apparaissent derrière Dennis Nedry. La voiture est en effet très commune en Amérique Latine. Le modèle est le premier de la marque et a été demandé par Hitler. C'est la "voiture du peuple" et la production commence en 1938. Après divers légers restylages, la voiture est retirée des marchés occidentaux dans les années ... 1990 ! Cependant, elle continue a être produite dans les pays émergents comme le Brésil jusqu'en 2003. Au total, plus de 21 500 000 Coccinelle ont été produites, ce qui en fait la voiture la plus populaire du monde.

Ce contenu vous a intéressé? Partagez-le :


Votre avis sur cette page