Jurassic Park Builder

Page participative rédigée par Babsillus

 

Jeu de gestion.

Sorti le 18 septembre 2012.

Disponible sur iOS.

Edité et développé par Ludia Inc.

 

10 ans après Operation Genesis, JP Builder propose à son tour de rebâtir Jurassic Park à votre sauce, et en mode snack-gaming social 2.0

 

 

Trailer

 

 

Critique

La licence Jurassic Park débarque en grande pompe sur les terminaux iOs dans un city builder qui a le mérite d'être fidèle à la saga.
Le jeu démarre, vous vous retrouvez aux rennes du parc et les nombreux protagonistes du film viennent vous donner les premières missions et conseils. On éprouve du plaisir à retrouver les véritables personnages et non pas d'autres PNJ qui auraient pu être crées exprès pour l'occasion. Les missions s'enchaînent à un rythme assez rapide, tout cela pour vous faire gagner de l'argent virtuel. Ce même argent virtuel qui sera très important par la suite car absolument tout se monnaye.

Il vous faudra construire le parc avec les enclos des dinosaures et tout un tas d'autres infrastructures nécessaires à la bonne tenue du parc. En ce qui concerne la création des animaux, permettez nous de dire que c'est tout un programme. Premièrement, il vous faudra défricher du terrain vierge de toute trace humaine puis débarrasser des restes de végétaux et cailloux qui encombreraient vos futurs plans d'installation. Une fois ces éléments éliminés, vous serez notifié de la découverte de morceaux d'ambre.

Avec cette ambre, il vous faudra extraire les brins d'ADN en passant par un mini jeu comparable à une machine à sous. Chaque combinaison vous demandera de l'argent, ce qui peut très vite vous ruiner. Il faudra souvent revenir plus tard quand vous aurez amassé plus d'argent pour terminer votre création.

Une fois le brin d'ADN extrait, vous pourrez acheter le dinosaure qui découlera du processus et, à ce moment là, un oeuf fera son apparition dans un enclos. Il faudra attendre quelques minutes pour le voir éclore. Le jeu possède un petit côté RPG assez intéressant dans le sens où vos dinos évolueront si vous vous en occupez plus ou moins bien.

Qui dit animaux préhistorique dit forcément nourriture. En effet, vos petits protégés auront des besoins bien spécifiques. Devant l'entrée du parc, sur la plage, se trouvent dès le début du jeu des ports (deux très exactement, un pour les végétaux et un autre pour la viande). Ainsi, il vous faudra activer ces ports pour que des bateaux fassent plusieurs livraisons pendant une durée déterminée. Il sera aussi possible de faire évoluer ces bâtiments pour qu'ils puissent apporter plus de nourriture dans un temps plus large.
Graphiquement, le jeu s'en sort plutôt bien même si, lorsque l'on zoome, la définition n'est pas terrible.

Pour la collecte d'argent, rien de plus simple. Un compteur est placé sur chaque élément (dinosaure, bâtiment,..) et tous rapportent une certaine somme pendant un laps de temps donné. Les plus acharnés règleront leur montre pour pouvoir absorber le plus d'argent virtuel en laissant le jeu tourner pendant un bon bout de temps. Les dinosaures rapporteront plus d'argent quand ils auront évolués.

À partir du niveau 8, vous aurez droit au Code Rouge qui vous permet une fois par jour de mettre un peu de piquant dans un gameplay un peu molasson. En effet, une alerte peut être déclenchée une fois par jour déclenchant une tempête: vos dinosaures commencent alors à s'agiter. Il faudra les toucher pour les calmer, dans un laps de temps limité. Selon votre réussite, vous gagnerez plus ou moins d'argent.

Graphiquement on s'en sort plutôt bien même, si lorsque l'on zoome, la définition n'est pas terrible. La bande son est fidèle mais les nombreux cris de dinosaures tout au long de la partie finisse par être usant: on a vite fait de couper le son !

En bref

Au final, ce city builder dinosauresque pourrait avoir un intérêt particulier si les missions n'étaient pas ennuyeuses et sans intérêt. On perd vite l'envie de s'y replonger. Cependant, la fidélité de l'univers et l'intégration des protagonistes des films font que certains pourront y rester accroché... 

L'avis du forum

Hijaki: Le jeu en met tout de suite plein la vue avec sa licence exploitée (...). Là où le bas blesse fortement, c'est qu'il n'y a aucun challenge et surtout aucune gestion de quoi que ce soit, on se contente d'attendre d'avoir assez de sous/nourriture pour faire évoluer ses dinos ou acheter des décors/bâtiments, constructions qui ne servent qu'à gagner un peu plus de thunes et qui n'influent EN RIEN sur le reste... L'aspect freemium avec le fait de constamment devoir acheter des "billets", comprendre par là avec du vrai argent, (...) est trop mis en avant.

 

Ce contenu vous a intéressé? Partagez-le :


Votre avis sur cette page