Les Véhicules des Films

Les véhicules ont souvent une importance capitale dans les films et la franchise Jurassic Park ne déroge pas à la règle. Certaines voitures de la saga sont entrées dans l'histoire du cinéma et l'imaginaire collectif à l'instar de la DeLorean de Retour Vers le Futur ou la Cadillac Miller-Meteor de SOS Fantômes. Certains fans se décident même à les reproduire taille réelle !

Cette page est destinée à présenter les principaux modèles (identification, spécificités, fonction dans le film) et à révéler quelques "secrets" de production.

 

Les Véhicules de Jurassic Park

Les principales voitures du premier Jurassic Park ont marqué les fans par leurs designs atypiques, digne d'un parc ... d'attractions. Le dessin de ces véhicules modifiés a été élaboré par John Bell, le directeur artistique, dont les travaux de conceptualisation en pré-production du film, se trouvent ci-dessous (cliquez pour agrandir).

L'hélicoptère d'InGen : l'Agusta A109A

Hélicoptère d'InGen, ce véhicule est visible lors de la scène des Bad Land, celle de l'arrivée sur Isla Nublar et celle du départ. C'est l'hélicoptère privé de John Hammond et en aucun cas le véhicule qui aurait déplacé les touristes entre le Costa Rica et Nublar si le parc avait ouvert un jour.

L'Agusta A109A, mis en service en 1976, est un hélicoptère commun dans le monde. D'origine italienne, il est motorisé par deux moteurs qui délivrent ensemble 640 chevaux. En condition météorologique calme, il peut se déplacer jusqu'à 269 km/h avec une autonomie de 960 km. Il peut donc, au mieux, relier le Costa Rica et Isla Nublar en environ 1h30 seulement (195 km) ! Deux pilotes et six passagés peuvent prendre place sur deux banquettes et dans un confort spacieux. Un compartiment à bagages est également présent. Environ 350 exemplaires civils ont été assemblés en deux séries tandis que d'autres ont fait l'objet de divers usages (hospitalier, militaire,...).

L'hélicoptère du film a été impliqué en 2001 dans un accident qui n'a fait aucun blessé lors d'une formation à Hawaï.

 

Les voitures de maintenance : les Jeep Wrangler YJ

Voitures du personnel, ces Jeep permettent aux employés de se mouvoir à leur guise dans Jurassic Park pour des fonctions techniques, vétérinaires ou simplement de transport (comme le trajet héliport - centre des visiteurs). Nous avons l'occasion de les voir dans la scène des Brachiosaures, la fuite de Nedry, la course poursuite avec le T-Rex et lors de la scène finale.

Véritable emblème de la marque, les Wrangler sont les successeurs des Willys MB des années 1940, les voitures de terrain de "base" de l'armée américaine pendant la seconde guerre mondiale. Dés la fin des années 1940, des versions civils, les Jeep CJ, ont été produites. Après cinq générations où le look n'a évolué que par des détails subtils, la Wrangler YJ fait son apparition en 1987. Elle reprend les codes stylistiques des Jeep CJ en les modernisant un peu (phares carrés et non plus ronds) et fera une carrière de 9 ans. Deux générations lui succéderont (Jeep Wrangler TJ et JK).

Les Jeep Wrangler du film proviennent d'une série spéciale "Sahara", produites en 1992 et livrées en gris. On en connait pas le moteur mais on suppose que c'était le 4 cylindres en ligne de 150 chevaux (vu ses performances lors de la poursuite avec le Tyrannosaure) en boîte manuelle (dans le roman, elles sont alimentées en gaz naturel). Selon les dessins de John Bell, l'équipe artistique a customisé les véhicules en ne rajoutant que des motifs rouges et un treuil.

Quatre Jeep distinctes sont vues dans le film, identifiables grâce à leur numéro (10, 12, 18, 29). Le parc devait en posséder donc au moins une trentaine ! En réalité, seules deux Jeep ont été utilisées par l'équipe du film, le département artistique changeant le numéro d'identification sur le bas de caisse avant latéral, la capot et la plaque d'immatriculation selon les besoins.

 

Les voitures de visites : les Ford Explorer

Les Ford Explorer de Jurassic Park sont des SUV électriques, non polluants et sans chauffeur (John Hammond a décidemment dépensé sans compter), destinés à la principale attraction du parc : la visite des enclos. Ces véhicules sont visibles durant tout le parcours des personnages. Une d'entre elles sera détruite lors de l'attaque du Tyrannosaure.

La version présente dans le film est la première génération de ce 4x4 dont la production a démarré en 1991 et duré pendant 3 ans. Quatre générations lui ont succédé. Ford a livré 4 Explorer cinq portes à la production du film en finition XLT, une série à équipements intermédiaires (chrome sur la calandre,...), et motorisé par le peu fiable V6 dont la puissance n'est pas connue (en principe 210 chevaux). Le modèle fut choisi par la production notamment pour l'espace intérieur.

Les quatre Explorer ont eu différentes fonctions. Repeintes aux couleurs du parc, deux furent modifiées pour les plans de la visite alors que les deux autres furent "découpées" pour les plans où un véhicule est accidenté (arbre). Divers équipements ont été ajoutés à l'extérieur comme des projecteurs ou un toit spécialement conçu en forme de bulle de plexiglas. L'intérieur a également été largement modifié comme le tableau de bord où un grand tactile prend place.

Pour simuler la propulsion sur rails typique des parcs d'attractions, Michael Lantieri (superviseur des effets visuels) a imaginé un système robotisé où un pilote, caché dans le coffre, pouvait télécommander la direction, l'accélération et les freins en regardant un écran de contrôle qui retransmettait l'image émise par une petite caméra située sur le bas de caisse avant de la voiture. L'illusion d'autonomie est donc assurée ! Le bruit du moteur électrique a été ajouté lors de la postproduction.

Les touristes qui prennent place à bord d'un Ford Explorer du parc sont donc immédiatement séduit par l'aspect extérieur qui invitent à monter, l'espace intérieur et la visibilité exceptionnelle, ainsi que la technologie embarquée (véhicule propre et interactif). Le SUV propose même des lunettes "vision nuit" pour voir dans l'obscurité et une valise de secours (premiers soins, fumigènes,...) en cas d'imprévu... Dans le roman, les 4x4 sont des Toyota Land Cruiser.

 

Autres

Un hélicoptère interrompt les fouilles de Grant dans le Montana. Il s'agit d'un Bell 206L1 LongRanger II. Les Bell 206 sont des hélicoptères américains monoturbine et multi-usages très populaires. Ils sont particulièrement destinés au transport de passagers. La version du film est sortie en 1978 et est équipée d'un moteur de 500 chevaux. Il est détenu par Ashley Aviation Inc., basé à Malibu en Californie.

 

Un Ford LTD Wagon (break) apparaît lors d'un court passage lorsque Dodgson arrive sur le lieu de rendez-vous avec Nedry à San José. Il est utilisé comme taxi. Il s'agit de la cinquième et dernière génération du modèle (1983-1986), typiquement américain.

 

Toujours à San José, deux Volkswagen Coccinelle apparaissent derrière Dennis Nedry. La voiture est en effet très commune en Amérique Latine. Le modèle est le premier de la marque et a été demandé par Hitler. C'est la "voiture du peuple" et la production commence en 1938. Après divers légers restylages, la voiture est retirée des marchés occidentaux dans les années ... 1990 ! Cependant, elle continue a être produite dans les pays émergents comme le Brésil jusqu'en 2003. Au total, plus de 21 500 000 Coccinelle ont été produites, ce qui en fait la voiture la plus populaire du monde.

 

Les Véhicules du Monde Perdu

Les voitures principales du deuxième film eurent un moindre impact que celle du premier. Cependant, elles sont de véritables oeuvres d'art et technologiquement de pointe. Elles furent réalisées, que ce soit pour les chasseurs ou les explorateurs, par l'équipe de Michael Lantieri (vingt ont été construites, toutes destinées à un usage particulier pour des plans ou des séquences spécifiques) et notamment Warren Manser spécialement en charge des designs (quelques concepts ci-dessous et sur le lien ci-avant).

 

Le laboratoire mobile "Challenger" : Fleetwood Southwind Storm

Le Fleetwood Southwind Strom, dit la caravane, est le véhicule habitable faisant office de laboratoire construit par la compagnie d'Eddie Carr (et probablement financé par Hammond) et utilisé par l'équipe de Ian Malcom. Pour un plus grand espace, une seconde partie rigide a été ajoutée et reliée à la première par un axe de pivotement (semblable aux bus accordéons). L'ensemble fut baptisé Challenger en hommage au professeur du même nom dans Le Monde Perdu de Conan Doyle. Ce véhicule est visible dans la première moitié du film, quasiment à chaque fois que les personnages principaux sont à l'écran, de l'arrivée sur l'île à sa chute de la falaise.

Fleetwood est un constructeur américain de camping-cars (branche PV) et de mobile-homes (branche Home) fondé en 1950. Les camping-cars développés par la marque reposent actuellement sur la technique et les plates-formes de Mercedes pour les utilitaires aménagés et de Ford pour les camions soit la plupart des modèles (une vingtaine aujourd'hui). Elle ne fabrique donc pas les véhicules en eux-mêmes mais les transforme considérablement pour en faire un espace de loisirs souvent haut de gamme (les plus gros sont de véritables petites maisons). Le South Storm de 1996 était un modèle de moyenne gamme disposant de deux essieux sur une base Ford alors que la génération suivante aura une plate-forme et un moteur Chevrolet.

Le modèle du film (1996) et son extension ont été largement modifiés pour répondre aux critères du département artistique et à la crédibilité scientifique du véhicule. On observe qu'un essieu a été rajouté pour une meilleure motricité sur terrain difficile (renforcée par des pneus tout-terrains), que des fenêtres supplémentaires ont été ajoutées pour une meilleure visibilité sur la jungle, ainsi que tout un tas de divers équipements (projecteurs, matériel de laboratoire à l'intérieur).

La scène où la caravane est suspendue a été tournée sur le parking à étages des studios Universal, haut de 15 mètres. Ce parking prit donc la forme de jungle et un système complexe de câbles, de poulies, de leviers et de contrepoids permettait de contrôler les mouvements du véhicule.

 

Les 4x4 de Malcom et son équipe : Mercedes ML 320

L'équipe de Ian Malcom dispose de trois véhicules d'exploration (vus dans l'atelier d'Eddie Carr) mais seuls deux ont été amenés sur Isla Sorna. Ce sont des Mercedes ML et les deux 4x4 utilisés sont sensiblement différents. L'un dispose d'un coffre aménagé et ouvert pour transporter du matériel encombrant comme le cache-en-l'air ; l'autre est plutôt destiné à l'observation extérieur avec son dôme de plexiglas rétractable et son toit surélevé permettant de se tenir debout au niveau de la malle (la fonction n'est pas exploitée dans le film). Les véhicules sont visibles dans la première moitié du film, quasiment toujours accompagnés de la caravane (une des Mercedes, conduite par Eddie Carr, tente de la sauver du gouffre).

Le Mercedes ML (ou Classe-M) est le SUV haut de gamme de la marque allemande, précurseur du genre en Europe (rapidement suivi par le BMW X5, le Volvo XC90 et l'Audi Q7). Assemblé aux USA, cette première version (1998) rencontre un franc succès et sera restylée en 2002 pour terminer sa carrière en 2005. Deux générations vont suivre (2005-2011 ; 2011-présent).

Les 4x4 ont une place prépondérante dans le film et conscient que le sponsoring permet une rentrée d'argent, Universal fait un appel à candidatures en 1996 auprès des marques susceptibles d'être intéressées et disposant de véhicules répondant aux exigences de la production. Mercedes-Benz profite de l'offre et fournit et prépare trois 4x4 aménagés proche du modèle de série, en test depuis 1994 et présenté sous la forme d'un concept-car avant-gardiste en novembre 1996 (AAV). C'est une aubaine pour la promotion du véhicule qui apparaîtra dans un blockbuster au succès assuré quelques mois avant sa sortie (1998).

Les SUV sont équipés du moteur de lancement : un 3,2 V6 de 218 chevaux. Pour l'anecdote, Jeff Goldblum a reçu gratuitement un modèle de série en avant-première. Aujourd'hui, deux des Mercedes ML 320 utilisés sont exposés au parc Universal d'Orlando (Floride) tandis que le troisième figure en bonne place au musée Mercedes-Benz de Stuttgart.

 

Les véhicules des chasseurs : Hummer H1, Mercedes Unimog, Jeep Wrangler YJ, Cagiva Canyon 500

L'équipe d'InGen dirigée par Ludlow emploie, lors de la scène du safari, plusieurs Hummer H1. Version civile des célèbres véhicules militaires "Humvee", ce gros 4x4 fut produit dés 1992 et jusqu'en 2006. La marque américaine est aujourd'hui morte (2010). Les Hummer H1 ont été équipés de V8 développant pas moins de 205 chevaux et sont des véhicules hors-paires en tout-terrain malgré leur gabarit. InGen a adapté plusieurs versions selon ses besoins. Une version 2 portes, le "piègeur", est spécialement équipée pour la chasse. Elle dispose de sièges pouvant sortir du véhicule (!) et une plate-forme supérieure pour un tireur d'élite. A l'arrière, une sorte de cage pour des petits animaux est présente tandis qu'à l'avant, un bras en forme de fourche permet de capturer des dinosaures (démonstration avec un Pachycéphalosaure), harponnés au préalable, avec l'aide de ballons rapidement gonflables pour empêcher la fuite. Une autre version retire tous ces attributs sauf la cage de transport à l'arrière. La principale différence est que ce Hummer est en 4 portes. Lors de la scène du camp, on en aperçoit également un avec une antenne parabolique sur le toit.

Les Mercedes Unimog sont des petits camions utilitaires tout-terrain de la branche "truck" de la marque allemande. Ils sont à l'origine des hybrides entre tracteurs et camions (première génération en 1951). Ils trouvent de nombreuses applications militaires, de protection civil (pompier, police,...) ou civils (travaux publics, agriculture, loisirs). InGen en utilise quelques-uns pour son expédition (difficile de savoir les modèles exacts - en principe 427 et 437, l'empâtement est différent - avec les images furtives du film). On distingue deux versions. L'une plutôt adaptée pour le transport d'animaux et l'autre spécialisée pour la chasse de terrain.

 

Il vous sera difficile de détecter des Jeep Wrangler (le même modèle que dans le premier film) dans la scène de la chasse. Pourtant, il y en a plusieurs ! La customisation est telle que le petit 4x4 est méconnaissable, la carrosserie ayant été presque intégralement changée. Certains plans intérieurs trahissent cependant la voiture. Visiblement, c'est un véhicule rapide, capable de poursuivre des animaux et facilite les déplacements en milieu difficile (petite taille et capacités 4x4). Elle dispose d'un outil de chasse à l'avant. Certaines sont décapotables et disposent que d'une seule place à l'arrière, comme celles où sont assis Ludlow ou Dieter. C'est idéal pour avoir de l'espace pour les armes et s'y mettre debout pour tirer. Le siège passager peut même sortir du véhicule grâce à un bras mécanique afin de faciliter la visée. D'autres Jeep ont un toit rigide, comme celle qui est frappée par un jeune Pachycéphalosaure.

 

Enfin, les chasseurs ont de nombreuses Caviga Canyon 500, des motos italiennes. Elles ne disposent pas d'artifices particuliers si ce n'est la peinture et quelques éléments de protection. Comme les autres, elles sont visibles lors de la chasse et un motard s'amuse à passer entres les pattes d'un Mamenchiosaure. Telles des chiens de bergers, les motos facilitent la conduite d'animaux à un endroit donné. La Canyon a été produite entre 1995 et 2002 mais la série 500 qu'à partir de 1997. C'était donc un tout nouveau modèle et sa présence dans le film est le fruit d'un partenériat entre la production et la marque. Elle se différencie des séries 600 et 900 par son gabarit plus réduit. Elle est motorisée par un moteur 4 temps de 34 chevaux.

 

D'autres véhicules d'InGen avaient été prévus mais n'ont finalement pas été montrés. Voici leurs concepts arts de Warren Manser.

 

 

Les hélicoptères d'InGen

L'hélicoptère qu'observe Malcom aux jumelles est un Boeing Vertol 234 (ou CH-47 Chinook). Appartenant à InGen, il est utilisé pour le transport lourd (hommes, véhicules,...). C'est d'ailleurs la principale fonction du modèle et il est souvent employé pour des usages militaires. Ses deux rotors en tandem et sa forme en font un hélico américain atypique (3 pilotes sont nécessaires). Mise en service en 1962, Boeing en produit toujours aujourd'hui (plus de 1179 ont été construits). Pour le film, la production en a loué un à la Columbia Helicopters (toujours en usage) et elle a pu le repeindre aux couleurs d'InGen pour son unique plan.

 

Après une petite apparition dans le premier film, des autres hélicoptères Bell sont visibles lors du départ des hommes (Malcom et Tembo) d'Isla Sorna. Cette fois, il s'agit d'un modèle plus gros : un Bell 212. Toujours en production (depuis 1968), un pilote peut suffire pour piloter l'engin, même en cas de charge (jusqu'à 14 personnes ou 2250 kg). Il fonctionne avec un moteur d'au moins 1800 chevaux.

 

Véhicules croisés sur Isla Sorna

Le Blazer était le grand SUV, 2 portes et parfois pick-up, de Chevrolet entre 1969 et 1991 pour deux générations (le remplaçant direct sera nommé Tahoe, version raccourcie du Suburban). En quittant Isla Sorna, InGen a laissé plusieurs véhicules dont un Blazer de 1973 (deuxième version) que Malcom tape avec un bâton pour attirer un Vélociraptor vers lui.

 

InGen a laissé aussi un Chevrolet Suburban (modèle aussi visible dans JP3) qui est le plus gros SUV de la marque depuis 1933 (11 générations actuellement) et l'un ses plus grands succès. Jusqu'en 1960, le Suburban était un break, la mode des 4x4 n'étant pas encore née aux USA. Dans le film, un modèle délabré datant de 1981 (8ème génération - 1973-1991) est utilisé par un Vélociraptor pour sauter sur Sarah Harding.

 

Enfin, on peut apercevoir rapidement un Scout Traveler (1975) de International Harvester, une marque spécialisée dans les ... engins agricoles et autres poids lourds (camion, bus). En s'essayant au 4x4, la marque connu en véritable succès et a été un pionner du genre en 1961. Face à la concurrence, l'aventure a cependant dû se stopper en 1980 après deux générations de Scout. La marque américaine a aussi produit un break entre 1953 et 1975. Depuis, elle est restée dans sa spécialité.

 

Quelques véhicules de San Diego

L'hélicoptère italien Agusta A109 revient dans le Monde Perdu pour la courte scène du premier plan large de San Diego. Quasiment identique, c'est ici une version plus moderne (A109 Max).

 

 

La blonde hystérique qui recule à fond en voyant le Tyrannosaure est au volant d'une BMW série 7 de première génération (1977-1986). C'est LA berline de luxe de la marque allemande, un concentré de confort, technologies et grosses mécaniques. La production de la Série 7 n'a jamais été stoppée, à la fin 2013 nous en sommes à la 6ème génération.

 

Pourtant appelées pour intercepter le Tyrannosaure, les voitures de police prennent la fuite face à lui. Ce sont des Ford Crow Victoria de deuxième génération (1992-1997), la berline routière de Ford. Elle a subi un lifting en 1995 (pas à l'écran) et est disponible qu'avec un moteur : un V8 de 210 chevaux. C'est l'une des voitures favorites de la police américaine durant toute sa production (1983-2011, 3 générations). Elle est d'ailleurs surnommée "l'Interceptor".

 

Le bus urbain attaqué par le Tyrannosaure est un GM New Look bus. La version du film n'était plus produite en 1997 (1959-1987). Ce modèle a été produit plus de 44 000 fois par General Motors Trucks & Bus, un chiffre très élevé ce qui en fait l'un des bus les plus emblématiques des villes américaines. Pour sa courte scène, la production disposée d'un TDH 5307 A. Ce nom de code désigne en fait des particularités techniques : c'est un bus urbain (T pour transit), diesel (D) avec une boite automatique (H pour hydraulique). Il dispose de 53 sièges (la version maximale) et de l'air conditionné (A, climatisation). Les deux chiffres restant désignent la série.

 

Un pick-up GMC Sierra de 1994 (clone du Chevrolet Silverado) accompagne la police de San Diego pour contrôler l'animal. Et pour cause ! Il s'agit d'un véhicule de la sûreté animale de la ville : "San Diego County Department Of Animal Care & Control", comme on peut le lire sur la portière. GMC est un fabriquant de 4x4, camionnettes et poids lourds légers. A l'écran c'est un Sierra de première génération (1988-1998) sur quatre à ce jour.

 

La voiture personnelle de Ian Malcom est une Pontiac LeMans de 1969, en version cabriolet rouge. Pontiac est une ancienne marque américaine, disparue en 2010, du groupe General Motors. Produite entre 1962 et 1981 au travers de 6 générations, la LeMans peut-être disponible en berline (de type familiale) ou break. Celle de Malcom est de troisième génération (1968-1972) et peut-être motorisée par deux V8 (350 ou 400 chevaux).

 

A la toute fin du film, on voit un hélicoptère de la police locale avec un homme prêt à tirer sur le T-Rex (ou abattre ?). C'est un Eurocopter AS355, un hélicoptère franco-allemand ! Eurocopter est le plus grand constructeur d'hélicoptères civils au monde, principal concurrent de l'américain Bell. Le AS355 est un modèle bi-moteur, lancé en 1978 et toujours produit aujourd'hui. Comme toujours, il voit des améliorations techniques tout au long de sa carrière. En mai 2000, on comptait 592 AS355 en service dans le monde.

 

Sont aussi visibles :  Buick LeSabre ; Ford Contour ; Ford Windstar ; Lincoln Town Car ; Lincoln Town Car Stretched Limousine ; Mercury Sable ; Mercury Tracer ; Oldsmobile 88 ; PeterBilt 379 ; Pontiac Gran Am ; Toyota Corolla ; ...

 

Autres

Nick Van Owen rejoint l'atelier d'Eddie Carr avec un Chevrolet ChevyVan G-20 (ou simplement Van, le "G-20" correspond à la dimension de la version) de troisième génération (1971-1996) qui lui sert à transporter son matériel photographique. Cet utilitaire existe aux USA depuis 1964 et la troisième génération a subi quelques liftings comme en 1985 (celui du film).

 

Le SS Venture est le cargo qui amène le Tyrannosaure à San Diego pour InGen. Ce type de navire est construit sur commande, selon les plans d'un architecte par un chantier naval. Il n'y a donc pas de construction en série comme une voiture. Le bateau du film est en fait une maquette quand il arrive dans le port et un grand décor en studio lorsque les acteurs intéragissent avec lui. L'image de fin à la télévision est un effet visuel. Le nom "SS Venture" est un hommage de Spielberg à King Kong : le cargo qui amène le gorille géant à New York porte le même nom !

 

Les Véhicules de Jurassic Park ///

Contrairement aux deux autres films, les véhicules de Jurassic Park III n'ont pas d'importance particulière et ne sont donc pas restés dans la mémoire des fans. Même l'avion loué par la famille Kirby, véhicule le plus utilisé du film, est rapidement détruit.

 

L'avion des mercenaires : Beechcraft King Air 200

C'est le petit avion loué par la famille Kirby et donc celui de Udesky et co. Véhicule principal du long-métrage, il est utilisé pour survoler Isla Sorna avec qu'il atterrisse. Lors du redécollage précipité, le Beechcraft heurte un Spinosaure, lui faisant perdre l'équilibre et se crashe dans la forêt. L'avion et les personnages sont attaqués par un Spinosaure qui réduit l'engin en miettes...

Beechcraft est un constructeur d'avions américains (Kansas) civils et militaires, proposant une assez large gamme de modèles. Les King Air sont des avions bi-turbopropulseurs (deux hélices) d'affaires et de transports légers qui ont connu de nombreuses versions civils mais aussi militaires. La production du modèle a commencé en 1964 et est toujours en cours aujourd'hui, témoignage d'un certain succès grâce à leur fiabilité reconnue, leur performance et leur espace important en cabine. Ils sont très présents dans les flottes de taxi aérien (près de 6 500 produits à ce jour). Les différentes versions se distinguent par leur nom (90, 100, 200, 300,...), leur taille (donc le nombre de passagers) et leur performance. Des mises à jour techniques sont régulières même si le modèle ne change pas.

La version 200 (qui a connu lui-même diverses variantes) fut produite à partir de 1974 et peut voler à près de 500 km/h maximum grâce à ces moteurs de 850 chevaux. Il coûte plus de 5 000 000 de dollars, mesure 13 mètres de long pour 17 mètres d'envergure, et peut transporter 2 pilotes et 13 passagers. Il fut relifté trois fois (1981 et 2011) mais c'est bien le 200 original qui se trouve dans le film.

Un Beechcraft King Air 200 fut louer par la production pour les plans de l'avion intact et n'a pas subi de customisation particulière (le propriétaire a cependant refait la peinture depuis le film). L'équipe des effets spéciaux en a construit trois autres identiques mais accidentés qui sont en fait des maquettes tailles réelles. Le premier a été conçu pour être suspendu et bougé sur une branche d'arbre (tout un système hydraulique se cachant dans le tronc). Le deuxième a été destiné à la chute de l'arbre, le troisième pouvait rouler sur le sol avec les acteurs à l'intérieur, tandis que le quatrième pouvait s'écraser de l'intérieur et de l'extérieur ! Une maquette miniature a également est fabriqué et utilisé lorsque l'avion se crashe dans la jungle...

 

Les voitures de Grant

Nous pouvons voir les deux voitures d'Alan Grant : la voiture personnelle et la voiture de fonction. La première est une Oldsmobile Intrigue, produite en 1998 et 2002 par la marque américaine défunte en 2004. C'est une berline familiale 4 portes, motorisée que par des V6 essences. En France, elle serait l'équivalente d'une Renault Laguna... Grant avait donc un véhicule moderne en 2001 !

 

La voiture de travail de Grant, prêtée par le Musée des Rocheuses de l'Université du Montana, est une Ford F (série 250 - elles définissent la longueur) de 1987 soit la huitième génération du modèle (en 2013, nous en sommes à la douzième). Il s'agit du pick-up le plus vendu en Amérique du Nord qui est motorisé que par des 6 cylindres essences de plus de 300 chevaux... Pour l'anecdote, il s'agit en 2000 du vrai pick-up de travail de Jack Horner, le consultant scientifique de la franchise.

 

Véhicules présents dans les Badlands du Montana

Un Chevrolet S-10 Blazer bleu est vu en arrière-plan sur le site de fouilles où travaille l'équipe de Grant. C'est un SUV compact 3 ou 5 portes construit entre 1983 et 1994, avant qu'une deuxième génération lui succède jusqu'en 2005.

 

Juste à côté, se trouve une Chevrolet Corsica, nom donné d'après l'île française. C'est une berline compact 4 portes (l'équivalent d'une Renault Mégane 4 portes) produite entre 1987 et 1996. En cours de carrière, cette traction a subit deux timides restylages, le premier étant la version du film (1992).

 

Sur le site de fouilles, deux quads japonais, véhicule idéal pour accéder rapidement aux terrains les plus difficiles et étroits, sont également présents : un Honda Fourtrax Rancher et un Honda Rubicon Foreman 500

 

  

Véhicules croisés sur Isla Sorna

A l'arrivée du complexe d'InGen, on peut voir un Chevrolet Suburban de 1985 (visible aussi dans JP2) et un Toyota Land Cruiser 2 portes de 1978 (à gauche sur la photo), tous deux en état de fossilisation. Ils faisaient probablement partis des véhicules utilisés par les salariés pour leurs déplacements sur l'île. Le Toyota peut être un clin d'oeil au premier roman où le Land Cruiser est le 4x4 des visites. Le modèle est l'un des véhicules emblématiques de la marque japonaise, apparu dés 1951 et ayant connu 12 générations jusqu'à aujourd'hui. C'est la troisième à l'écran, la Série 4 produite de 1960 à 1984.

 

Après avoir eu le rôle de star dans JP1, le Ford Explorer revient dans JP3 pour ... quelques secondes. C'est la même génération que dans le premier film et, visiblement, il est mal en point...

 

 

Grant et Eric Kirby se réfugient dans un poids lourd pour passer la nuit. Il s'agit d'un GMC HM, un camion produit entre 1965 et 1976. On ignore sa fonction, sans doute le transport de marchandises entre les différents complexes de Sorna. Pour info, la marque américaine ne produit plus de poids lourd aujourd'hui.

 

Pour rejoindre la côte, Grant et les Kirby naviguent sur un petit bateau d'InGen. Il dispose de deux moteurs et transporte une cage dans laquelle il y a une trousse de secours avec notamment un pistolet de détresse. On ne sait pas la fonction qu'il aurait pu avoir. En principe, c'est soit le transport d'animaux ou un véhicule discret d'observation...

 

Autres

Un hors-bord de marque inconnue est utilisé par Enrique Cardoso pour son agence de voyages illégale. Celle-ci est appelée "Dino-Soar" et propose d'emmener les touristes aux abords d'Isla Sorna pour voir des dinosaures. Ce type de véhicule est habituellement propulsé par un moteur qui ne peut pas excéder 350 chevaux.

 

L'avion survolant Isla Sorna, et remarqué par un Cardoso inquiet, semble être un Lockheed C-130 Hercules. Mis en service en 1956 et toujours produit à ce jour, l'avion est à la base un transporteur militaire américain. Il est reconnaissable grâce à sa taille et ses quatre gros moteurs. Divers versions ont été produites, notamment pour des missions de sauvetage (gardes-côtes) et de surveillance...

 

Un Hummer H1 est visible lors de la scène de présentation des mercenaires. Il semble être la voiture de l'un d'entre eux. L'avion que Cooper détruit pour tester son arme est un Cessna 310 en état de décomposition... A l'état neuf, c'est un bi-moteur de transport léger et de tourisme produit aux USA dés 1954 et toujours actuellement.

 

Grant et la famille Kirby sont sauvés par le Corps des Marines des Etats-Unis utilisant pour cela un véhicule d'assaut amphibie, le FMC AAV-7A1. Ce blindé américain, conçu en 1972, est aussi vendu dans d'autres pays du monde par son constructeur FMC Corporation. Il est muni de deux armes différentes et est destiné aux assauts des plages et au transport (au maximum 21 hommes et 5 tonnes de matériel).

 

Durant le sauvetage, les Marines sont soutenus par des hélicopères de la Navy, la marine de guerre des USA. Ces machines sont des Sikorsky SH-60B Seahawk. Datant de 1984, ces hélicoptères navals - les plus populaires - sont utilisés pour des missions variées, allant des missions de guerre aux simples sauvetages.

 

 

Sources : JPLegacy ; IMCDb ; Wikipédia

L'Album de Jurassic Park, de Don Shay et Jody Duncan, Editions Hors Collection, 1993.

Le Livre du Film, Le Monde Perdu : Jurassic Park, de Jody Duncan, Editions Hors Collection, 1997.

 

Ce contenu vous a intéressé? Partagez-le :


Votre avis sur cette page