Le "Feather Gate" : l'affaire des dinosaures à plumes

 

 

Deux mots, un hashtag. La première intervention publique de Colin Trevorrow après sa nomination à la réalisation de Jurassic Park 4 ne pouvait pas être plus succinte, ni à première vue plus anodine. L'info n'a fait l'objet que de deux lignes entre deux rumeurs dans notre précédente news. A peine le temps de se dire que, chouette, on ne reverrait pas les hideux raptors à crête du troisième épisode et on était passé à autre chose. Pas de plumes ... OK et sinon on reverra John Hammond?

Mais il semble qu'on ait raté quelque chose, que l'on n'ait pas su voir les implications de ce parti pris artistique allant à l'encontre des découvertes effectuées depuis la sortie du premier film en 1993. Car, oui, pour ceux qui l'ignorent, il est maintenant établi que certains dinosaures étaient recouverts de (proto) plumes.

Depuis deux jours le débat est animé entre les pros et les antis plumes. Débuté sur le forum de JPLegacy comme une énième querelle de fans, il a pris une toute autre dimension lorsqu'un membre de la communauté scientifique a publié un plaidoyer en faveur des dinosaures à plumes, sur un blog hébergé par le très sérieux National Geographic. Dans les commentaires de l'article les lecteurs se sont eux aussi mis à débattre, et le partage de cette publication sur notre page Facebook n'a pas manqué de susciter là encore une joute d'opinions.

 

Alors pourquoi un tel clivage? Pourquoi les plumes des dinosaures de Jurassic Park 4 représentent-elles un enjeu allant au delà du choix artistique et du respect de la continuité de la saga? Les fans les plus assidus rappellent que "ce que John Hammond et InGen ont fait à Jurassic Park, c'est créer des monstres de parc d'attraction génétiquement fabriqués" et que par conséquent rien n'oblige à ce qu'ils soient scientifiquement réalistes. Mais en dehors des quelques personnes au monde capables de citer par coeur cette réplique, les spectateurs voient les dinosaures de Jurassic Park comme de vrais dinosaures et c'est là qu'est le problème..

Jurassic Park est depuis 20 ans à l'origine de la perception que le grand public a des dinosaures. Pour beaucoup de gens dinosaure = Jurassic Park. Sans le film sorti en 1993, quelle proportion de la population saurait aujourd'hui ce qu'est un velociraptor? Et parmi eux, combien auraient une petite idée de ce à quoi il ressemble? Jurassic Park, bien que n'étant pas irréprochable sur la véracité scientifique, a initié des millions de gens, une génération entière dont nous faisons partie, à une obscure discipline scientifique qui déterre des trucs morts. Par le prisme d'un blockbuster, les gens se sont intéressés à la paléontologie, à l'évolution, voire à la génétique.

Alors oui, les premiers Jurassic Park trainent quelques casseroles. Non le tyrannosaure n'avait pas une vision basée sur le mouvement, le dilophosaure n'avait pas de collerette et ne crachait pas de venin, et le velociraptor ne mesurait qu'un mètre de haut. Pourquoi donc s'écharper pour des plumes? Parce que les dinosaures de Jurassic Park se veulent globalement réalistes et représentatif de l'état de l'art paléontologique. En 1993, en collaboration avec le paléontologue Jack Horner, ILM a créé des animaux qui, à quelques impératifs scénaristiques près, collaient aux découvertes majeures de l'époque. Ils ont donc dépeint des animaux à sang chaud, rapides, grâcieux, loin des mastodontes poussifs de l'imaginaire collectif. Le film instillait également, par le biais de quelque répliques, des théories en vogue comme le fait que les dinosaures soient plus proches des oiseaux que des reptiles, idée incongrue pour le grand public à l'époque. Autre exemple plus récent, Jack Horner a insisté pendant des années auprès des équipes créatives de la saga pour que le tyrannosaure soit représenté comme un charognard, chose qui fut faite dans le troisième film

Aujourd'hui la croyance populaire se représente les dinosaures couverts d'écailles. Au lieu de maintenir le spectateur dans sa zone de confort (et d'ignorance) en lui montrant ce qu'il s'attend à voir, ancrer dans la tête des gens que les dinosaures sont à ce point proches des oiseaux leur ferait un peu plus prendre conscience que l'évolution est quelque chose de concret, et donnerait du fil à retordre aux créationnistes. La marche à franchir est au moins aussi grande que lorsqu'on imaginait de gros machins patauds et pervertis, des aberrations de la nature se trainant dans des marécages.

Mais faudrait-il pour la gravir piétiner la continuité visuelle de la saga Jurassic Park? Comment expliquer au spectateur que ces dinosaures à plumes qu'il verrait dans Jurassic Park 4 sont les mêmes que ceux qu'il a vu dans les précédents films, qu'ils n'ont pas changé sur le plan diégétique, que c'est seulement notre façon de les représenter qui a évolué? Echaudé par les "raptors qui parlent" de Jurassic Park /// n'aurait-il pas l'impression d'être une nouvelle fois pris pour un idiot? Le résultat irait à l'encontre de l'effet attendu. La vulgarisation (au sens de popularisation) des découvertes paléontologiques est assurément une noble cause mais ne serait-elle pas mieux servie par une nouvelle licence mettant en scène des dinosaures en repartant d'une feuille blanche, sans avoir à s'arranger d'un background encombrant?

Quoi qu'il en soit, le réalisateur a fait son choix, et il est peu probable que la Team Feathers JP4, malgré un lobbying intensif sur Twitter, réussisse à faire faire machine arrière aux équipes créatives de Universal et ILM. Ils ont d'ailleurs déjà revu leurs revendications à la baisse et ne réclament plus que l'introduction d'un nouveau dinosaure portant des plumes, ce qui serait un bon compromis.

Alors faut-il montrer au spectateur les "vrais" dinosaures ou ceux qu'il s'attend à voir? Malgré la décision du réalisateur, la question reste posée. C'est en tout cas amusant de constater que se rejoue ici une discussion imaginée en 1989 entre John Hammond et Henry Wu dans le premier livre de Michael Crichton.

Ce contenu vous a intéressé? Partagez-le :


Votre avis sur cette page


Posté par cool - 26 Octobre 2016

Feathered dinosaurs are awesome.